top of page

𝗟𝗼𝗿𝘀𝗾𝘂𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗮𝘃𝗲𝘇 𝘂𝗻 𝗽𝗲𝘂 𝗱’𝗮𝗿𝗴𝗲𝗻𝘁…


Lorsque les gens s’aperçoivent que vous avez un peu d’argent, leur tendance est de vous soumettre tous leurs problèmes et tracas.


Je vais illustrer mes propos par un exemple intéressant.


Un jeune assistait à mes formations sur le succès.


Il me raconta qu’un jour il avait trouvé un bon emploi payé près de 1 500$ le mois.


Lorsque son clan s’en aperçut, les membres lui soumettaient chaque mois un problème, ce qui lui coûtait plus de 1 000$.


Chaque fois qu’il tentait d’expliquer qu’il ne pouvait pas chaque mois faire face à une dépense aussi élevée, on lui répondait aussitôt :


« Toi, tu gagnes une fortune. Tu ne devrais pas manger cet argent tout seul avec ta femme. Tu peux aider ta soeur ou ton frère avec seulement 1 000$ ! »


Comment, avec 500$ restant, pouvait-il payer le transport pour se rendre au travail, le loyer et la nourriture ?


Tant que j’étais pauvre, je vivais paisiblement et tranquillement ma petite vie.

Lorsque tout le monde s’aperçut que j’avais un peu d’argent, je reçus des demandes de prêt de toute part, via des mails, des SMS et des appels.

Chacune de ses sollicitations était formulée de manière à m’émouvoir profondément et à percer mon coeur.


L’un disait :


« Ma situation est tellement préoccupante que, si tu n’agis pas, tu apprendras sous peu que je suis mort. »


L’autre soulignait :


« Souviens-toi de notre amitié de longue date et viens-moi en aide, ne serait-ce qu’avec 3 500$, c’est sacrément urgent ! »


La liste de ces exemples est longue. Je vous préserve de tout vous raconter.


Le plus important pour moi est de vous apprendre la meilleure manière d’agir en de pareilles circonstances pour que vos économies ne soient pas volées par ces personnes intelligentes.


Voici donc la stratégie que j’utilise pour faire face à des demandes innombrables que je reçois chaque jour :


1.Je dresse une liste, par ordre chronologique, de toutes les demandes et fais la somme totale de l’argent sollicité (par jour, par mois et par année).


Pour y parvenir, j’exige à celui qui sollicite une aide financière de m’indiquer un montant, précis ou approximatif.


Très souvent, ces individus n’aiment pas mentionner le chiffre.

Sur mon insistance, ils finissent toujours par dire :


« Plus ou moins autant, mais tout dépend de vos moyens. »


2.Je dresse une autre liste sur le même modèle, mais en ordre de priorité et de gravité des situations des sollicitations.


En général, la somme moyenne des demandes se situe autour de 10 000$ par jour, soit 300 000$ le mois ou 3 600 000$ l’année. Vous rendez-vous compte ?


Demander l’assistance est la chose la plus simple à faire. C’est un mal de la société.


Je prends la liste et fais une prière en disant :


« Seigneur, vois cette misère et sauve ton peuple. »


Puis, je ne donne satisfaction qu’à ceux qui se trouvent en tête de la liste des priorités (non pas en fonction du montant demandé, mais de l’argent disponible dans la rubrique « aide »). A tous les autres, je leur réponds négativement.


Aujourd’hui, grâce à Dieu, on me demande de moins en moins.


En effet, à force de dire non, nombreux ont cessé d’eux-mêmes tout contact avec moi.


J’ai alors compris qu’une relation peut être fondée sur un intérêt quelconque ; si ce dernier n’existe plus, on prend de la distance.


Maintenant, ce sont de nouvelles connaissances qui tentent leur chance.


Je sais que vous direz que je suis méchant, surtout si vous êtes dans la pauvreté.

Mais laissez-moi vous poser une question :


si vous ne gagnez pas des millions, croyez-vous être à mesure de satisfaire à une telle liste si coûteuse ?


Je sais que vous êtes intelligent, sage et réaliste. La preuve, vous lisez cette publication. Alors, appliquez le principe :


« Ne faites jamais cette erreur chez vous. »


Si vous me connaissez personnellement et êtes tenté de me demander l’argent, pensez à la liste. Peut-être ne serez-vous qu’à la millième position.


Par principe, je dis que je ne peux pas voler pour assister quelqu’un d’autre, car cela constitue un péché, tout comme le fait de ne pas payer sa dîme pour prêter à un ami, ou ses employés pour assister son clan.


Extrait du livre intitulé « 𝗟𝗮 𝗰𝗵𝗲̀𝘃𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗺𝗮 𝗺𝗲̀𝗿𝗲 » de Ricardo Kaniama


Pour te le procurer c’est HYPER simple. Tu as juste à suivre les indications ci-dessous.


🔗 Reste du monde : https://lc.cx/2-l7KZ


🔗 Afrique : : https://vu.fr/MgMe


Note de Valère ✍️✍️: Ma personne, l’une des plus belles leçons que j’ai apprise en matière de finances, c’est bien le fait qu’il savoir garder la tête très froide et agir selon la logique et non en fonction des émotions. Surtout chez nous en Afrique.


La pression sociale chez nous en Afrique est tellement importante à tel point que, si on ne réussit pas à trouver des stratégies puissantes pour s’en détacher, il est devient hyper compliqué d’amasser de la fortune surtout avec les nombreuses sollicitations de part et d’autres.


Très souvent, pour ne pas perdre la face aux yeux de la société ou pour éviter de se faire traiter de sorcier ou de méchant, beaucoup laissent leurs émotions prendre le contrôle et se mettent ainsi à dépenser tout leur capital.


Ma personne, tu veux devenir riche, sache pour cela, tu vas devoir en payer le prix. Le prix des railleries et de la calomnie.


Mais j’ai une bonne nouvelle pour toi : Tu peux réussir à te détacher de cette pression sociale qui te pousse à manger ta chèvre.


Comment je sais cela ?


Parce que d’autres avant toi l’ont fait. Donc si tu adoptes leurs systèmes de pensées et leurs habitudes de dépenses, tu y arriveras toi aussi.


Donc mon conseil, tache de rester TRES FROID par rapport aux demandes d’argent venant de tes proches.


Comment on fait cela ? En ayant une répartition précise de tes finances. C’est cela aussi qu’on partage au cours de notre masterclass sur l’intelligence financière.


Au cours de cette masterclass, on te montre point par point comment à partir du logiciel Excel, tu peux structurer tes dépenses et éviter de sortir ton argent sous le coup de l’émotion.


Sur ce ma personne, si ce petit d’extrait t’aura été utile, dis-moi en commentaire :


«Merci » pour que je sache si le contenu t’apporte vraiment de la valeur.



Valère BELIAS

Argenlivre.com


20 vues0 commentaire

コメント


bottom of page