top of page

𝐉𝐞 𝐕𝐞𝐮𝐱 𝐌𝐞 𝐋𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐌𝐚𝐢𝐬, 𝐉𝐞 𝐍’𝐚𝐢 𝐏𝐚𝐬 𝐀𝐬𝐬𝐞𝐳 𝐃’𝐀rgent

Un Extrait De Mon livre 𝐔𝐧 𝐏𝐢𝐞𝐝 𝐀 𝐋'𝐄𝐜𝐨𝐥𝐞, 𝐔𝐧 𝐏𝐢𝐞𝐝 𝐃𝐚𝐧𝐬 𝐋𝐞 𝐁𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬

1è𝑟𝑒 𝐹𝑎𝑢𝑠𝑠𝑒 𝐸𝑥𝑐𝑢𝑠𝑒 : « 𝐉𝐞 𝐕𝐞𝐮𝐱 𝐌𝐞 𝐋𝐚𝐧𝐜𝐞𝐫 𝐄𝐧 𝐁𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬 𝐌𝐚𝐢𝐬, 𝐉𝐞 𝐍’𝐚𝐢 𝐏𝐚𝐬 𝐀𝐬𝐬𝐞𝐳 𝐃’𝐀𝐫𝐠𝐞𝐧𝐭 »


Tu te dis certainement que tu n’as pas d’argent pour te lancer, eh bien, aujourd’hui je peux sans l’ombre d’un doute dire que c’est FAUX.

Beaucoup ont cette mauvaise conception du business qui voudrait qu’on ait d’abord de l’argent avant de se lancer.


C’est en fait un mode de pensée qui constipe notre cerveau et nous empêche de nous lancer.

En réalité, dès lors que tu as un cerveau qui est en bon état de fonctionnement, tu sais lire (la preuve tu tiens ce livre entre les mains), tu as tes 2 mains et tes 2 jambes alors tu as tout le capital nécessaire pour te lancer.


Tes mains peuvent être une richesse, tes jambes peuvent être une richesse, même ta bouche peut être une richesse, mais il n’en tient qu’à toi de transformer ce capital que la nature t’a donné en son équivalent en argent.


La vérité c’est que nous avons tous un peu d’argent mais le problème vient du fait que nous ne le mettons pas au bon endroit. J’en veux pour preuve le téléphone que tu utilises pour te connecter sur les réseaux sociaux.


Il t’a fallu de l’argent pour te l’acheter. Tu as dû dépenser de l’argent pour recharger la connexion internet. Même les vêtements que tu portes en ce moment, tu as dû les payer avec de l’argent.

Maintenant ma question est : Est-ce le téléphone de tes rêves que tu as entre les mains ?

Je suis sûr que la réponse c’est 𝐧𝐨𝐧 ! Car si tu avais eu un peu plus d’argent, tu aurais acheté un téléphone beaucoup plus puissant.


Mais puisque c’est important pour toi d’avoir un téléphone, tu t’es contenté d’acquérir un téléphone à moindre coût en attendant d’avoir un peu plus de moyens pour t’en acheter un plus performant. Tu as comme qui dirais-je « 𝑭𝒂𝒊𝒔 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒍𝒆𝒔 𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏𝒔 𝒅𝒖 𝒃𝒐𝒓𝒅 ».


Lorsqu’il s’agit de se lancer en business c’est exactement la même chose. Fais avec ce que tu as et grossis avec tes profits.


Tu souhaites lancer un business dans l’import-export qui te demande une mise de départ de 1 million de FCFA. Cependant tu ne disposes que de 1000 Fcfa dans ton porte-monnaie.

Lance un business avec tes 1000fr et multiplie ces 1000fr jusqu’à ce qu’ils produisent 1 millions et ensuite tu pourras investir dans ton business d’import-export.


Ne t’arrête pas à « je n’ai pas assez d’argent » mais pose toi la question de savoir « Avec ce que j’ai, comment faire pour obtenir ce que je veux ? ».


Toute la magie se trouve dans le mot : 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭 ?


Lorsque tu te dis : « Je n’ai pas assez d’argent » ton cerveau se met en veille et arrête de réfléchir car tu es uniquement focalisé sur ce qui te manque.


Alors que lorsque tu commences à te poser la question « 𝘾𝙤𝙢𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙛𝙖𝙞𝙧𝙚 … ? » ton cerveau se met en branle et commence à chercher les voies et moyens pour t’en sortir.


Tout ceci est parfaitement résumé dans l’affirmation suivante : « Une affirmation ferme l’esprit, tandis qu’une question ouvre l’esprit ».


Je vais te parler de ma propre expérience.


J’ai en tête de monter un projet qui demande un investissement de plusieurs millions d’euros. Sauf que pour le moment je ne les ai pas. Devine ce que j’ai fait…


D’abord j’ai commencé à investir le peu dont je disposais dans des business d’achat revente de baskets en ligne. J’ai commencé avec 30 euros et aujourd’hui je suis à plus de 2000 euros. Alors c’est quoi la suite ?


Je vais investir 2000 euros dans un business beaucoup plus rentable que je suis en train de mettre en place et ainsi de suite jusqu’à ce que je puisse atteindre le capital nécessaire pour financer mon projet ultime.


En ce qui te concerne, voici ce qui va se passer lorsque tu vas apprendre à investir le peu d’argent en ta possession :


Tu vas aiguiser ton sens des affaires, et il vaut mieux commencer petit pour limiter les risques.

Et ce sens des affaires que tu auras pris le temps de développer pas à pas te sera très utile au moment d’investir des sommes beaucoup plus importantes car en business, il n’y a pas d’ascenseur il faut prendre l’escalier.


Par ailleurs j’aimerais attirer ton attention sur un fait : tant que tu n’auras pas fait du business une priorité, il te sera très difficile de trouver les moyens de lancer un business en parallèle de tes études.


Pourquoi ? Et bien laisse-moi te raconter une petite histoire.

Nous sommes en 2011, je caresse encore le rêve de devenir le futur Samuel Eto’o Fils (Oui ma personne tu as bien lu, moi aussi je voulais devenir footballeur professionnel).


Un jour, mon coach à cette époque, (un monsieur pour qui j’ai beaucoup d’estime), nous réunit mes coéquipiers et moi à la fin de la séance de l’entrainement, et nous fait part d’une invitation à un tournoi de football.


Le tournoi devait durer une semaine, et devait se dérouler à Akono, une ville voisine de la ville de Yaoundé.


Nous étions tous très excités à l’idée de pouvoir sortir de la routine de Yaoundé pour participer à un tournoi ce cette envergure.


Mais une question vint tout de suite noircir le tableau : 𝐥’𝐚𝐫𝐠𝐞𝐧𝐭 (encore et toujours l’argent. Tu vois, on a beau tourner comme on veut, on retombe toujours sur ce même problème).


En effet, pour participer à ce tournoi, chacun d’entre nous devait contribuer à hauteur de 15.000 FCFA. Cet argent servirait pour le logement, pour les frais de participation au tournoi et pour se nourrir.


Moi, à cette époque-là, mes parents me remettaient 1000 fcfa par semaine comme argent de poche. Et ces derniers, pour des raisons que je pourrais évoquer ici, ne pouvaient financer ce voyage pour moi.


Je me retrouvais donc, à 2 semaines du tournoi, sans 1 rond en poche et pourtant il fallait trouver 15.000fcfa rapidement sinon, je pouvais dire à Dieu au tournoi.


Je tenais absolument à participer à ce tournoi car je me disais qu’une compétition comme celle-là, constituait une opportunité pour se faire repérer par un agent de joueur qui pourrait me permettre d’intégrer une grande école de football.


Comme tu peux t’en douter, j’ai fait le tour de ma famille, j’ai glané 1000f par ci, 500f par là. A 03 jours de la date buttoir, j’avais à peine 12.000f TTC.


Dire que lorsque je n’avais pas urgemment besoin d’argent cet argent venait facilement à moi mais maintenant que le besoin se faisait vraiment sentir, on dirait que l’univers tout entier s’était accordé pour m’empêcher de participer au tournoi (C’est vrai que quand la malchance te suit, même la chèvre te mord ma personne lol).


A la même période, je venais d’acquérir mon premier téléphone portable de marque siemens écran jaune. On était bien loin des téléphones tactiles derniers cris d’aujourd’hui.


C’était un téléphone « Appel-réception », et le seul jeu qu’on y trouvait c’était « snake xenzia ou bien Tetris ». J’étais d’ailleurs un expert. Seuls les anciens connaissent lol. Est-ce que tu me vois venir ?


La seule qu’il me restait pour avoir la somme totale c’était de vendre mon téléphone. Chose que j’ai faite sans réfléchir.


J’ai dû brader mon téléphone pour la modique somme de 3000f pour financer ma participation au tournoi.


Tu dois sans doute te dire : « Valère, c’est sympa de partager tes déboires avec moi mais ça ne répond pas à ma préoccupation en ce qui concerne l’argent pour se lancer en business ». Don’t worry* ma personne, j’y viens.


Si tu es un fin analyste, tu verras qu’à cette époque, mon désir de devenir footballeur professionnel était tellement grand, à tel point que j’ai sacrifié mon téléphone pour donner une chance à mon rêve de devenir footballeur professionnel de s’accomplir.


J’étais bien conscient du fait qu’en vendant mon téléphone, je pouvais trouver le financement pour ma participation au tournoi et si ce tournoi me permettait de devenir footballeur professionnel par la suite, je pourrais sortir de la galère et m’acheter n’importe quel téléphone possible.


Vu sous cet angle, l’argent que je m’apprêtais à dépenser, cessait d’être perçu comme une dépense, mais comme un investissement car les bénéfices que j’aurais pu en tirer si jamais le projet aboutissait auraient pu être énormes.


Revenons au problème de l’argent pour se lancer.


La vérité c’est que, nous avons tous un peu d’argent. La preuve, si tu arrives à lire ce livre, cela veut dire que tu as un peu d’argent pour t’acheter un téléphone qui peut te permettre d’aller sur internet. Tu as suffisamment d’argent pour payer la connexion internet.


Donc le problème ce n’est pas que tu n’as pas d’argent. Mais le problème c’est que te lancer en business n’est pas aussi important que ça pour toi.

Si te lancer en business est une priorité pour toi, eh bien, s’il faut vendre ton téléphone fait le, s’il faut vendre certains habits fais-le, s’il faut même que tu arrêtes de payer ta connexion internet pour financer ton projet fais-le parce que lorsque ton business portera ses fruits, tu pourras avoir le téléphone, les vêtements, et la connexion internet que tu veux.


S’il le faut, on viendra même installer le relai internet devant ta porte car tu auras suffisamment de moyens pour le faire.


Quand bien même, tu n’aurais ni téléphone, ni vêtements ni même chaussures à vendre, il te restera quand même tes mains pour travailler et gagner un peu d’argent pour commencer.


Pour se procurer le livre regarde ci-dessous :


Diaspora : https://cutt.ly/djMbzXk

Afrique : https://vu.fr/MgMe

Argenlivre.com

16 vues0 commentaire
bottom of page