top of page

Les riches exploitent les pauvres !

C’est exactement ce que je me disais lorsque j’étais plus jeune.


J’éprouvais énormément de réticence à vouloir gagner beaucoup plus d’argent.


D’où me venait ce type de pensées à ton avis ?


Des informations que mon environnement direct avait implantées dans mon esprit depuis mon enfance.


Mais, après avoir pris le temps de lire, d’assister à des conférences données par des professionnels et surtout après avoir réalisé mes propres expériences,


je suis arrivé à la conclusion selon laquelle :


ce sont très souvent les pauvres qui prétendent être exploités par les riches.


Pourtant, ce sont ces mêmes individus de classe moyenne qui attendent que leur salut vienne des autres.


D’où l’expression : les pauvres sont égoïstes.


De toi à moi, qu’est-ce qu’un pauvre peut bien apporter à l’humanité ?


Je vais te répondre.


La seule chose qu’un pauvre puisse apporter à l’humanité c’est de l’appauvrir davantage.


La femme d’un pauvre sera une « pauvresse » et les 2 donneront naissance à des « pauvrons ».


Tant qu’il n’y aura pas dans sa descendance une personne capable de mettre un terme à cette situation, toute la descendance de sa famille demeurera pauvre.


Des personnes qui n’ont rien à apporter à l’humanité à part le fait d’augmenter ses problèmes sans jamais devenir des solutions aux problèmes des autres.


C’est quoi cette vie nom de DIEU ?!


Passer toute une vie à tendre la main ?


Pour ensuite se plaindre du fait qu’on t’exploite ?!


Si tu veux qu’on cesse de t’exploiter, deviens riche et ensuite on en reparlera.


Par contre, si tu as juste un peu de lucidité, tu auras vite fait de te rendre compte que,


chaque fois qu’une personne s’enrichit, elle enrichit également plusieurs personnes autour d’elle car personne ne devient milliardaire sans faire des millionnaires.


Je pense que le volume n’est pas assez bon donc je vais monter un peu le son.


PERSONNE NE DEVIENT MILLIARDAIRE SANS FAIRE DES MILLIONNAIRES.


J’en veux pour preuve Marc ZUCKERBERG, le fondateur de Facebook. À ce jour (2021),


il a une fortune estimée à plus de 130 milliards de dollars.


Tout ceci n’a été possible que parce que, grâce à ce réseau social qu’il a créé, plusieurs entreprises peuvent vendre leurs produits et services.


Donc plus ils s’enrichissent, plus Marc ZUCKERBERG s’enrichit aussi de son côté.


J’en suis la preuve vivante.


C’est grâce à Facebook que j’ai pu lancer mon business.


Ceci dit, aussi longtemps que ce réseau me permettra d’atteindre mes objectifs, je continuerai de l’utiliser et à son tour, Marc ZUCKERBERG continuera de monter en puissance.


Ceci peut s’observer dans tous les autres secteurs d’activités.


Aliko DANGOTE, l’Homme Noir le plus riche au monde, avec une fortune estimée à plus de 12 milliards de dollars, a permis à des milliers de familles de vivre et ce, grâce à la « Dangote Group ».


Est-ce à dire qu’il est parfait ?


Non pas du tout (d’ailleurs, les pauvres non plus ne le sont pas).


Mais on ne pourra jamais lui enlever le fait que lui au moins, il permet à des familles entières de vivre très décemment.


À ce niveau, je ne parle même pas des activités satellites qui se développent autour de son entreprise grâce à son initiative.


Exemple d’activité satellite : les employés de la Dangote Group, lorsqu’arrive l’heure de la pause, ils vont sans aucun doute chercher un petit coin chic non loin de leur lieu de service pour déjeuner.


C’est Ainsi qu’ils permettent à un restaurateur de développer son activité et de faire vivre plusieurs familles.


Est-ce qu’un pauvre peut créer un tel système ?


Non au contraire, il s’assoit chez lui avec son gros ventre pour dire :


« Les riches exploitent les pauvres ».


On ne t’exploite pas que tu sers d’abord à quoi ?


Parler des autres c’est bien, mais c’est toujours mieux de prendre le temps de parler de soi-même.


En 2018, je travaillais en tant qu’équipier polyvalent chez Mc Donald’s, une des plus grandes chaînes de restaurants dans le monde.


Lorsque je travaillais dans ce restaurant, tout ce que je gagnais comme argent me revenait à moi tout seul et personne d’autre ne pouvait en profiter si ce n’etait ma petite famille et encore…


J’y ai travaillé pendant un peu plus de 6 mois. Ensuite, j’ai quitté ce job pour me lancer en tant chauffeur livreur.


J’ai travaillé en tant que chauffeur livreur pendant 6 mois ensuite, je me suis lancé à fond dans mon business qui commençait à devenir prometteur.


(Dans mon livre intitulé un pied à l’école, un pied dans le business, j’explique plus en détail le processus que j’ai suivi.)


Au début, je dois l’avouer, je travaillais seul, je faisais tout seul et je ne gagnais absolument rien comme argent.


Au contraire, j’en perdais même dans les publicités Facebook sans résultats probants.


Je ne me suis pas découragé pour autant. J’ai formé une équipe avec qui je travaille désormais¡ et devine quoi ?


Depuis un peu plus d’un an, mes efforts ont commencé à porter leurs fruits et en moins de 10 mois, nous avons pu générer un peu plus de 28.000 euros de chiffre d’affaires soit 18.368.000 FCFA.


En toute humilité, pour nous cette somme ce n’est rien du tout.


Ce n’est même pas l’argent pour acheter de l’eau.


Mais, c’est un signe qui nous permet de réaliser que nous avançons dans la bonne direction.


Toutefois, je tiens ici à préciser que cet argent, ce n’est pas du tout notre plus belle victoire jusqu’ici.


L’une de nos plus belles victoires c’est lorsque Armand BATE, notre monteur de vidéos, un gars d’une loyauté, d’une honnêteté et d’une humilité INCROYABLE m’envoie le message.


Et m'explique que, grâce à ce que nous faisons avec lui, il a pu lancer ses business et surtout, il a pu quitter le domicile familial pour se mettre en location.


Ma question : combien ça vaut un tel impact dans la vie d’une personne ?


Aujourd’hui, grâce aux initiatives de Argenlivre, nous faisons travailler plusieurs jeunes infographes excellents qui jusqu’ici galéraient à trouver des clients par manque de visibilité.


En plus de travailler avec nous, et de faire connaître leurs talents, nous les recommandons également à nos collaborateurs qui ont besoin de leurs services.


Ils bénéficient ainsi de toute la crédibilité de l’équipe Argenlivre.


Crédibilité qu’on a mis plus de 4 ans à bâtir. Je parle ici d’Emmanuel SENOU alias Manu, d’Omer TANGUIMLEKE, Carlex MANDOU, des infographes dont le talent et le sérieux forcent l’admiration.


Grâce à la maison d’édition Les Éditions Argenlivre que nous avons mis en place dans le but de faire exister les auteurs Africains,


nous permettons à plusieurs étudiants de notre équipe de se faire de l’argent à la maison sans trop se miner la santé et tout ceci en s’instruisant.


J’en profite pour faire un big up à l’équipe des éditeurs et éditrices 5.0 de notre maison d’édition notamment MOUYICHE Aboubakar sans qui tout ceci n’aurait pas été possible.


Je ne peux pas tous les citer mais ce que je souhaite te faire voir ici c’est que,


depuis que je me suis positionné en tant que producteur de richesses, lorsque je gagne de l’argent,


il y a également plus de 15 personnes qui gagnent elles aussi.


Si malgré tout ceci, tu trouves que les riches t’exploitent, rien ne t’empêche de le devenir toi aussi.


Donc tais-toi et mets-toi résolument au travail.


De toute façon, depuis que tu te plains du fait que les riches exploitent les pauvres qu’est-ce que cela a changé ?


Au contraire les riches ne font que s’enrichir et les pauvres s’appauvrissent davantage parce qu’ils sont cantonnés au rang de la victimisation et des plaintes.


Et je vais te dire quelque chose en ce qui concerne les plaintes :


Les plaintes n’ont jamais rendu quelqu’un millionnaire. Même pas un seul.


Tiré du livre " Les pauvres sont égoïstes " écrit par Valère BELIAS


Disponible sur argenlivre.com


Ma personne, si cette publication t'aura été utile, identifie en commentaire, un de tes amis qui aurait besoin de lire ceci.


Sur ce je te dis, on est ensemble comme en décembre et on se ressemble.



Valère BELIAS


Mais ça prouve juste que nous avançons sur la bonne voie.

19 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page