top of page

Comment Atteindre Un Objectif Financier

Commençons par nous fixer un objectif financier.

Le milliard

Pour gagner énormément d’argent, vous devrez d’abord avoir un objectif approprié. L’objectif de cette publication n’est pas de vous montrer comment devenir millionnaire. En effet, un millionnaire est tout sauf immensément riche.

Pour vous en convaincre, imaginez que vous gagniez un million d’euros aujourd’hui (ou 10 millions de Fcfa). Après les impôts, il vous restera à peine assez pour vous acheter une voiture de luxe et une maison à Paris, Londres, New York ou Hong Kong.

C’est pour cela que, dans cette publication, nous allons vous guider vers le milliard.

Être milliardaire n’est pas forcément facile à appréhender par l’esprit humain. Nous allons donc faire un petit calcul pour mieux comprendre de quoi il en retourne.

Le ratio des milliardaires dans la population est d’environ un milliardaire pour 3 530 000 personnes, soit 0,000 028 % de la population.

L’entreprise

Pour faire partie de ce club ultra-fermé, la première chose à faire est d’étudier le profil de ceux qui y sont parvenus. Et ils ont tous un point commun : leur fortune a été créée par une entreprise.

Eh oui, on ne devient pas milliardaire à la seule force de son poignet. Pour y parvenir, vous devrez créer un système qui va vous

permettre d’accumuler le capital nécessaire. Et ce système, c’est une entreprise. Mais créer une entreprise ne suffira pas à vous rendre milliardaire.

Le monopole

Dans une économie capitaliste, le moyen le plus rapide de devenir immensément riche, si l’on exclut l’héritage, c’est de créer un monopole ou un quasi-monopole dans un secteur très lucratif.

Alors, comment créer un monopole ?

Pour cela, il faut créer une entreprise qui se développe très vite, puis mettre en place une ou plusieurs barrières à l’entrée en utilisant intelligemment ses moyens financiers et son influence, désormais très importants.

La croissance rapide

Mais alors, concrètement, comment créer une entreprise qui se développe très vite ?

Eh bien, c’est ici que les choses deviennent intéressantes. Une erreur que commettent beaucoup d’entrepreneurs est qu’ils travaillent parfois des mois pour mettre sur le marché un produit cinq ou dix pour cent meilleur que le produit de la concurrence et, à l’arrivée… il ne se passe presque rien ! Rongés par un sentiment de profonde injustice, ces entrepreneurs finissent souvent par jeter l’éponge.

Comment éviter cet écueil et, au contraire, le retourner en votre faveur ?

D’abord, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’une fois qu’un client est habitué à un produit, il ne sera pas prêt à le changer pour un autre produit légèrement meilleur. Il le fera uniquement s’il est convaincu que le nouveau produit est largement supérieur.

Plus précisément, que veut-on dire par un produit « largement supérieur » ?

En réalité, votre nouveau produit doit être cinq à dix fois meilleur que le produit de votre concurrent établi ! Ainsi, vous serez non seulement en mesure d’attirer l’attention de ses clients, mais aussi de créer un véritable raz-de-marée vers votre produit. Et ça tombe bien, car c’est précisément ce dont vous aurez besoin pour soutenir une croissance très élevée.

Creusons davantage afin de savoir comment s’y prendre pour créer un produit dix fois meilleur que celui de vos concurrents.

Si vous partez de zéro et si vous êtes seul, la réussite du projet sera directement dépendante du travail que vous serez en mesure d’abattre.

Vous devrez dans cette optique activer les deux seuls leviers que vous aurez à votre disposition : la quantité de travail et la qualité du travail.

Naturellement, le but de ce travail initial sera de dégager les ressources suffisantes pour créer un système. Autrement dit, de recruter les personnes dont la quantité et la qualité du travail vous conduiront à votre objectif.

La quantité de travail

Supposons que, pour le moment, vous êtes seul, car vous n’avez pas les moyens de recruter. Quelle est la quantité de travail qui vous permettra d’atteindre votre objectif le plus rapidement ?

Eh bien, pour atteindre l’élite, vous devrez pouvoir travailler cent heures par semaine (samedi et dimanche inclus, évidemment).

Si vous divisez cent heures de travail par les sept jours de la semaine, vous obtenez un peu plus de quatorze heures de travail par jour, tous les jours. Ce qui vous laisse un peu moins de dix heures par jour pour manger et dormir.

Bien sûr, on parle ici de cent heures de travail effectif ! Le seul fait de passer cent heures devant votre ordinateur ne vous permettra pas de vous développer rapidement si vous passez les trois quarts du temps sur des sites de divertissement.

Et enfin, notons que, cent heures de travail en une semaine, c’est une sacrée performance. Cependant, la

majorité des plus motivés d’entre vous sera en mesure d’atteindre cet objectif. Mais combien y parviendront pendant un mois, un an, deux ans et parfois cinq ans ? Vous connaissez la réponse : très peu.

À ce stade, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne : si vous arrivez à passer ce cap de cent heures par semaine pendant, disons, cent semaines (soit 1,9 an), vous allez atteindre le cap des dix mille heures. Mais vous allez surtout vous débarrasser de quatre-vingt-dix pour cent de la concurrence.

Vous serez par conséquent dans les dix pour cent des personnes ayant le plus de probabilité d’arriver au milliard.

Mais rappelez-vous, pour arriver au milliard, vous devez être premier sur 3 530 000 personnes. Donc, être dans les dix pour cent, c’est bien, mais vous êtes toujours en compétition avec 353 000 personnes. Ce ratio, c’est donc la mauvaise nouvelle.

En effet, on constate que travailler dur et pendant longtemps ne nous garantit pas une place parmi l’élite. Car courir vite dans la mauvaise direction ne vous mènera pas bien loin. Pour augmenter vos probabilités de réussite, il faudra activer un autre levier.

La qualité du travail

La qualité de votre travail va se mesurer à votre capacité à créer un produit dix fois meilleur que celui de la concurrence ou à bâtir un système dix fois plus efficace. Les systèmes ont toujours existé. L’exemple le plus simple est une entreprise ayant des employés.

Si vos recettes vous permettent de couvrir toutes vos charges (salaires des employés compris) et de dégager un bénéfice, alors votre système est rentable.

Avec l’arrivée d’Internet, les systèmes sont devenus beaucoup plus rentables, car ils peuvent se résumer à des plateformes web ou à des applications mobiles. Par conséquent, vous pouvez désormais créer un système tout seul dans votre chambre.

Les évolutions technologiques sont donc souvent des opportunités pour créer de nouveaux systèmes, à condition de se positionner le plus tôt possible, quand la concurrence est moins importante, afin de bâtir le plus rapidement possible un monopole.

Si vous réussissez à créer un système très efficace, vous allez pouvoir vous débarrasser de quatre-vingt-dix-neuf pour cent des concurrents restants. Vous êtes donc désormais dans le un pour cent de 353 000 personnes restantes, soit 1 sur 3 530.

À ce stade, vous êtes déjà probablement millionnaire. Mais l’objectif est le milliard et, pour cela, vous devez être le premier sur les 3 530 personnes qui restent.

La qualité du travail des autres

Comme vous le savez, il y a une limite à ce que peut réaliser un seul individu. Nous allons donc activer l’ultime levier qui va vous catapulter vers le milliard : la quantité et surtout la qualité du travail des personnes que vous allez embaucher dans votre entreprise.

Plus le travail de ces personnes sera efficace, plus vous augmenterez vos chances d’intégrer le club des milliardaires. C’est une simple question de probabilités. Mais pour y parvenir, votre entreprise doit exceller dans le recrutement des meilleurs éléments.

Ensuite, une fois en poste, votre entreprise doit aussi exceller dans la capacité à identifier et à aider les éléments les moins rentables, ou à s’en séparer si l’aide ne permet pas de corriger le problème.

Entre les arrivées et les départs, vous allez veiller à garder vos éléments les plus efficaces et à les inciter à donner le meilleur d’eux-mêmes. Mais avoir les salariés les plus efficaces ne suffit pas.

Vous devrez aussi avoir l’environnement de travail le plus efficace et l’améliorer en permanence si vous souhaitez atteindre le sommet et vous y maintenir.

L’environnement de travail optimal

Henry Ford a amélioré le processus de fabrication de sa Ford T en y introduisant des chaînes de montage et l’ultra- spécialisation des tâches des ouvriers, ce qui était inédit à l’époque. Résultat : en 1913, le temps d’assemblage d’un châssis passe de 12 h 30 à 1 h 33 avec le même nombre de personnes.

La production est donc quasiment dix fois plus rapide. Inutile de rappeler qu’Henry Ford devint rapidement milliardaire par la suite.

Les frères McDonald ont innové en appliquant ce même principe des chaînes de montage à la fabrication des hamburgers. Couplé au système des franchises, vous

avez les ingrédients principaux du succès de leur chaîne de restaurants McDonald’s.

Ingvar Kamprad n’a pas inventé les meubles en bois, mais son entreprise a modifié leur mode de fabrication à travers le concept du meuble en kit (plus facile à stocker, plus facile à livrer et moins cher). Couplé à d’immenses magasins structurés de manière à pousser le client à parcourir l’ensemble des produits de l’enseigne, vous avez les principales clés du succès d’Ikea.

On pourrait ainsi multiplier les exemples, mais vous avez saisi l’idée.

Avoir un système optimisé au maximum, c’est le levier ultime du succès. Cela peut vous permettre de vous distinguer de la concurrence d’un facteur d’un pour mille.

Sachant que vous étiez en concurrence avec 3 530 personnes, vous n’êtes plus en concurrence qu’avec 3,53 personnes. Autrement dit, à ce stade, vous avez environ une chance sur trois d’être déjà milliardaire.

Et si vous ne l’êtes pas encore, vous valez déjà probablement quelques centaines de millions de dollars. Le milliard n’est plus qu’une question de temps.

Pour résumer, voici les trois leviers que vous devrez activer pour devenir milliardaire rapidement.

La quantité de votre travail : x 10 La qualité de votre travail : x 100 La qualité du travail des autres : x 1 000

Extrait du Livre « Businessmania » de TJOMB BELL

Note De Valère : Ma personne, je tenais absolument à partager cette publication avec toi afin que tu aies une idée de la charge de travail à abattre si jamais tu souhaites atteindre le milliard.

Oui ma personne ! Tu as bien compris j’ai parlé du milliard.

La vérité c’est que, beaucoup d’entre nous aspiront à la prospérité financière mais très souvent très peu sont ceux la qui ont conscience de la charge de travail nécessaire à fournir pour en arriver jusque la.

Comme tu as pu le constater, dans cet extrait, au début, lorsque tu seras seul, il faudra que tu travaille en moyenne 14h par jour sans être payé. Oui tu ne seras pas payé au début car il faut du temps pour que les choses se mettent en place.

Sauf que, si tu n’es pas passionné, si tu n’es pas obsédé, il te sera impossible de travailler aussi durement. Voila pourquoi dans une de mes publication d’hier je précisait que la « La motivation c’est pour les pauvres ». Pour peser aussi lourd que des personnes telles que Aliko Dangote, il faut être obsédé.

Savais-tu qu’Aliko Dangoté, lorsqu’il lançait son entreprise, ce dernier a passé les 10 premières années sans prendre de vacances ? Être motivé ne suffit pas, il faut être obsédé.

Par ailleurs, tu auras bien compris que pour devenir milliardaire, en plus de son propre travail, il faudra également utiliser les mains des autres car personnes n’est assez compétent pour faire fortune seul. C’est à ce niveau que beaucoup d’entre nous pèche.

Beaucoup continue de penser que pour etre chef d’entreprise il faut d’abord devenir un expert alors qu’il n’en est rien. Un chef d’entreprise c’est juste un chef d’orchestre.

C’est une personne qui es capable de convaincre les personnes plus intelligentes que lui de venir travailler avec lui et pour lui afin que ce dernier gagne encore plus d’argent.

Un chef d’entreprise a juste besoin de savoir un peu sur tout ceci afin de pouvoir prendre des décisions stratégiques.

Et enfin, il faut créer le monopole dans le secteur d’activité.

Pourquoi ?


Pour éliminer la concurrence. Sache que si toi tu ne le fais pas, d’autres le ferons et ils vont t’éteindre : c’est le coté sanguinaire de l’entreprenariat, arrivé à un certain niveau, on ne se fait plus de cadeau.



Par ailleurs ma personne, tu veux aller plus loin, tu peux entrer en possession du livre en cliquant sur le lien suivant : https://vu.fr/NKGV

PS : Ceux qui sont au Cameroun peuvent commander le livre « Père riche père pauvre » en contactant le 6.93.54.6813 (Whatsapp)



Sur ce ma personne, si cette publication t’aura apporté un plus, n’oublie pas de liker, partager, commenter, d’identifier un(e) ami(e) et surtout de t’abonner afin de ne rien manquer de la publication de demain matin qui sera encore plus enrichissante.

18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page