top of page

𝗟𝗲𝘀 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝘀’𝗲́𝗱𝘂𝗾𝘂𝗲𝗿


Nous avons des difficultés à sortir de notre situation de galère, la jeunesse Africaine est de plus en plus pauvre.


Qu’elle soit scolarisée ou non, qu’elle soit urbaine ou rurale, nous avons une jeunesse pauvre et en difficulté face aux combats de notre ère qui est la création des richesses par des unités de production.


Nous avons déjà un fort handicap lié à une éducation et une formation académique totalement en inadéquation avec les besoins en ressources humaines que demandent nos pays Africains pour se développer.


Je pose souvent la question de savoir comment est-ce que dans nos pays où nous avons tout à faire sur le plan économique, social et culturel, la main d’œuvre peut-elle manquer de quoi faire ?

Nous héritons d’un système éducatif colonial et obsolète non actualisé qui nous maintient dans une vision rétrograde des enjeux du monde.


Les modèles d’enseignements dépassés continuent d’être utilisés chez nous, tandis que leurs initiateurs les ont déjà abandonné et sont passés à d’autres modèles plus adaptés à l’évolution de leur environnement.


Je commence mes propos par l’éducation car c’est la clé pour avoir de l’argent, « dis-moi le type d’éducation que tu as reçu et je te dirai ton niveau de possibilités d’avoir de l’argent ».


Lisez les livres, les journaux, les documents d’investissements ; informez-vous sur tout, cherchez à connaitre beaucoup de choses autour de vous, posez-vous à vous et aux autres les questions sur votre environnement et vous aurez la connaissance.


La première chose qui nous fait rester pauvres est le manque de connaissances utiles, nos cerveaux sont bourrés d’informations fausses et inutiles sur nous et notre environnement.


Ce passage est un extrait du « l'Africain et l'Argent » de RAPHAEL SIEGHOMNOU La monetik

Édité par Les Editions Argenlivre

Si tu souhaites te procurer le livre, clique ici : https://www.argenlivre.com/product-page/l-africain-et-l-argent



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page