top of page

𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗵𝗶𝘀𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝘃𝗮 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗿𝗲𝗺𝗲𝘁𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗶𝗱𝗲́𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲


Dans mon village à Batié situé à l’Ouest du Cameroun, il y avait une dance traditionnelle réservée uniquement aux hommes du village, et pour intégrer cette danse, l’homme devrait avoir au moins un enfant garçon.


Mais depuis 10 ans déjà, ce sont les femmes qui dirigent cette danse. Cela démontre le pouvoir de l’ouverture d’esprit.

Ces femmes ont stratégiquement montré à ces hommes qu’elles pouvaient aussi, elles se sont intégrées et elles dirigent.


Un célèbre poète nommé Rumi avait dit : « Vendez votre intelligence et achetez l’étonnement. ». Je suis pédagogue de profession.

Accompagner les tout-petits sur le chemin de vie, c’est bien, mais ce qui est très intéressant dans ce travail phénoménal, c’est l’observation des enfants dans leurs différentes activités.


Par exemple : lorsqu’il pleut, les vers de terre sortent de la terre ou de la forêt et c’est intéressant d’observer comment un enfant de 4 ans passe plus de 30 minutes à jouer, manipuler ou admirer un ver de terre.

Parfois, il assemble plusieurs et les mets dans sa poche.


Il veut en savoir plus sur cet animal. Nous, en tant que pédagogues, nous lui expliquons avec un langage simple le pourquoi des vers de terre et pourquoi ils sont sortis précisément ce jour et non pas toujours.


Nous les encourageons à ne pas lui faire du mal et à le laisser s’en aller après en forêt.

C’est étonnant lorsque certains parents arrivent et voient leur enfant avec des vers de terre, ils demandent à l’enfant de ne plus jamais y toucher, car c’est sale et pas bon.


Comment peut-on être pessimiste dans un monde dont nous ne savons que si peu de choses ?

Nous entendons autour de nous actuellement les personnes dire qu’elles n’ont pas la bonne éducation, cela montre combien de fois, nous avons choisi de le croire et d’en faire notre limite.


Je l’avais personnellement cru pendant des années parce que je n’avais pas été à l’université.

Je croyais que je n’étais pas capable de penser, que je n’avais pas d’esprit, que je ne savais rien et que je n’étais pas aussi bonne que ceux qui sont allés à l’université ; puis un jour, j’ai découvert que ce n’était pas vrai et lorsque j’ai abandonné ces idées, j’ai constaté avec plaisir que j’avais un esprit incroyable et que j’étais capable de penser, de me former, de communiquer, de m’envoler.

J’étais en fait ma propre limite.


Un cœur commence à battre dans l’utérus d’une mère quelques semaines seulement après la conception, et cela reste un miracle pour nous.

Si on pousse encore loin notre réflexion, nous ne sommes que des embryons. Pourtant, il y en a qui sont absolument sûrs qu’il n’y a qu’une seule façon de faire les choses.


Pour pouvoir avancer dans nos projets, nous devons résister de toutes nos forces aux limitations, parce que nous ne savons pratiquement rien du tout en comparaison de tout ce qu’il y a à savoir.


De nos jours, lorsque nous regardons autour de nous, internet, la 5G, l’iPhone 14 et autres grandes inventions, nous voyons clairement que c’est par ouverture d’esprit que toutes ces choses existent.

Un esprit ouvert permet d’explorer, de créer et de grandir. Pour y parvenir, nous devons avoir le sentiment que nous-mêmes, nous sommes divins, car il est écrit : « Avec Yahvé toute chose est possible ».


Un esprit qui est ouvert à tout veut dire que l’on est en harmonie avec le monde, que l’on rayonne d’amour, que l’on sait pardonner, que l’on est capable de bien de choses.

J’ai passé de nombreuses années à avoir des pensées plein de doutes et par conséquent un esprit fermé.


J’agissais selon ces doutes et avec cet esprit fermé, et je voyais pratiquement partout où j’allais, les preuves de ma façon de penser.

Un jour, j’ai découvert un livre de Louise Hay où elle parlait de la totalité des possibilités. Je m’étais attardée sur le mot parce que cela évoquait un sentiment d’abondance terrestre, l’ouverture chez moi.


La totalité des possibilités, pas juste quelques-unes, pas uniquement un petit peu, mais la totalité des possibilités.

Elle avait connu cette expression grâce à l’un de ses premiers professeurs lorsqu’elle était à New York.


Et alors, je m’étais dit là où nous sommes, il y a absolument tout.

Il suffit que nous ouvrions grandement nos bras pour recevoir tout ce qui a été réservé pour nous.

La totalité des possibilités se trouve là où nous sommes. Soyez simplement ouvert esprit.


Billeterie du Le Weekend de l'Ecrivain 2023 ouverte. Réservez votre place en cliquant ici : https://www.argenlivre.com/week-enddelecrivain




26 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page