top of page

𝐃𝐞𝐯𝐞𝐧𝐢𝐫 𝐑𝐢𝐜𝐡𝐞 𝐃𝐞𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐃𝐮 𝐂𝐨𝐮𝐫𝐚𝐠𝐞 💪🏾

Pourquoi est-ce important d’être ambitieux dans la vie ?


Être ambitieux, c’est vouloir réussir quelque chose, à commencer par sa propre vie.


Chacun a sa vision de ce qu’est une vie réussie. Pour certains, c’est fonder une famille ; pour d’autres, c’est accumuler des biens matériels ; certains autres souhaitent être libres et, pour d’autres encore, la réussite, c’est de pouvoir aider un maximum de personnes.


Mais, quel que soit votre objectif, vous aurez besoin d’argent pour fonder une famille et élever vos enfants.


Vous aurez besoin d’argent pour pallier les éventuels coups durs qui ne manqueront pas d’émailler votre vie.


Vous aurez également besoin d’argent pour profiter des opportunités d’investissement qui se présenteront à vous.


Si vous êtes jaloux de votre liberté, vous aurez besoin d’argent pour ne plus être financièrement dépendant de votre employeur. Et bien sûr, si vous souhaitez aider un maximum de personnes, avoir de l’argent vous sera là encore très utile.


Mais, pour devenir riche, et même ultra-riche, la première étape est d’en avoir envie, d’en avoir l’ambition.


Cependant, votre ambition doit être cohérente avec votre objectif.


Être milliardaire, par exemple, est très éloignée de la norme, alors, pour y parvenir, votre ambition doit être déraisonnable. Vous devrez rendre service à des millions, voire à des milliards de personnes.


Votre ambition doit être suffisamment grande pour vous faire rêver et pour faire rêver l’ensemble de vos collaborateurs.


Cela ne sera pas de trop pour vous pousser à vous lever tous les matins à la poursuite de cet objectif.


Alors, il y aura toujours des perdants pour vous expliquer que « l’argent ne fait pas le bonheur », que « vouloir gagner beaucoup d’argent, c’est mal », etc.


Ne les écoutez pas. L’argent ne fait pas le bonheur, mais, croyez-moi, il y contribue. Et, surtout, la pauvreté ne fait pas le bonheur non plus.


Naturellement, si vous avez des objectifs très ambitieux, ce sont les mêmes qui vont vous dire : « C’est impossible ! », « Tu n’as aucune chance d’y arriver ! », « Vise un objectif plus raisonnable ! », etc.


Quand vous entendez cela, réjouissez-vous. Cela signifie que votre objectif est bien calibré !


En réalité, ce type de phrases en dit davantage sur l’état d’esprit de la personne que sur votre capacité à atteindre votre but.


Pensez-y : les premiers qui ont eu l’idée d’inventer la voiture, l’avion, la fusée, l’ordinateur personnel, le téléphone portable, etc., eh bien, toutes ces personnes passaient pour des fous.


Mais c’est grâce à leur abnégation que nous pouvons aujourd’hui profiter de toutes ces innovations qui ont généré des dizaines de milliards de dollars.


𝗖𝗼𝘂𝗿𝗮𝗴𝗲 💪🏾


Gagner beaucoup d’argent demande beaucoup de courage, car cela implique de lutter contre ses peurs. Et les peurs, pour les entrepreneurs qui veulent changer le monde, il y en a beaucoup : la peur de l’inconnu, la peur des critiques, la peur de devoir prendre des risques, mais surtout la peur de l’échec.


𝗟𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗹’𝗶𝗻𝗰𝗼𝗻𝗻𝘂


Si vous vous lancez dans un projet entrepreneurial, vous devrez être à l’aise avec l’inconnu, car il sera partout !


D’abord vous ne savez pas comment va réagir votre corps, soumis à une charge de travail aussi importante que celle requise pour arriver au top rapidement. Vous devrez être confortable avec le fait de ne pas être un expert de tous les aspects de votre entreprise.


Vous devrez prendre plaisir avec le fait de travailler avec de nouvelles personnes, et de rencontrer de nouveaux investisseurs et surtout de nouveaux clients. Vous allez devoir vous familiariser avec le fait de travailler sur un


produit sans savoir à l’avance s’il sera accepté par le marché.


Mais la bonne nouvelle, c’est que l’expérience que vous allez accumuler va vous aider à être plus à l’aise avec l’inconnu par la suite.


𝗟𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗿𝗶𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀


Les premières critiques viendront de vos plus proches, parce qu’après vous, ce sont eux qui subiront les conséquences négatives de votre quête d’ultra-succès, avec tous les sacrifices que cela implique.


C’est pour cela qu’il sera fondamental de faire en sorte que vos proches soient sur la même longueur d’onde que vous.


Mais les critiques viendront aussi d’autres personnes : amis, clients, concurrents, etc. Celles-ci peuvent être plus violentes, mais vous devrez être capable de gérer cela de façon froide et sans affect.


Car dites-vous bien qu’au fur et à mesure que votre succès grandira, le nombre de vos détracteurs augmentera lui aussi.


Cependant, il faut distinguer deux types de critiques. Il y a d’abord la critique constructive, qui peut vous permettre d’améliorer votre produit ou votre service.


Cette critique est indispensable et vous devrez la rechercher.


Ensuite, il y a la critique bête et méchante. Cette dernière va également jouer en votre faveur, car celui qui vous critique parle en même temps de vous (ou de votre produit), ce qui augmente votre visibilité. Or, plus de visibilité est souvent synonyme de plus de revenus.


Donc n’ayez pas peur de la critique, au contraire, souhaitez-la, car la pire chose qui puisse vous arriver, c’est l’indifférence.


La peur de prendre des risques


Si vous êtes actuellement salarié, le premier (et sans doute le plus gros) risque que vous aurez à prendre sera de devoir quitter votre emploi pour vous consacrer à plein temps à votre entreprise.


C’est un risque qui peut se justifier si vous disposez de suffisamment de trésorerie pour pouvoir vous lancer.


L’argent peut venir de votre épargne personnelle, d’investisseurs externes ou de prêts.


Cependant, si vous ne disposez pas des fonds, vous pourrez aussi garder votre emploi actuel et lancer votre structure en parallèle, le temps qu’elle devienne rentable, rapportant ainsi ce risque quasiment à zéro.


Mais toutes les entreprises ne peuvent pas être lancées à temps partiel, alors, si vous choisissez cette voie, tâchez d’opter pour un projet entrepreneurial qui puisse être viable pendant votre temps libre.


Dans cet exemple, on voit bien que l’entrepreneuriat exige de prendre des risques (ex. : quitter le confort de son emploi). Car, pour gagner, il faut jouer.


Mais, contrairement aux jeux de hasard, dans l’entrepreneuriat, vous pouvez diminuer votre probabilité d’échec, voire l’annuler. C’est ce que l’on appelle prendre des risques calculés, ou l’art de prendre des risques sans en prendre trop…


𝗟𝗮 𝗽𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗹’é𝗰𝗵𝗲𝗰


Nous l’avons vu, un entrepreneur n’est pas quelqu’un qui prend des risques inconsidérés, mais plutôt quelqu’un qui maîtrise l’art de prendre des risques calculés.


Et, pour devenir ultra-riche, vous devrez prendre encore plus de risques calculés que les autres.


Cependant, même en prenant toutes les précautions du monde, vous n’êtes jamais à l’abri d’un coup dur. Et il faut avoir le courage de l’accepter, car l’échec est indispensable au succès.


D’abord parce que l’on apprend davantage de ses échecs que de ses succès. Parce que, pour devenir ultra-riche et le rester, vous devez innover sans cesse, proposer de nouveaux produits ou améliorer ceux existants.


Ce faisant, vous vous exposez à l’échec à chaque fois. Mais, naturellement, le jeu en vaut la chandelle.


S’il y a une chose à retenir de ce chapitre, c’est celle-ci : changez la perception que vous avez de la peur. Au lieu de la voir comme un danger, voyez-la plutôt comme une opportunité, comme quelque chose de positif, comme un bon plat que vous aimez déguster.


Habituez-vous à l’affronter et à la surmonter jusqu’à ce que cela devienne une seconde nature. Très vite, on vous prendra pour un super-humain, car, pendant que les autres seront en train de paniquer et d’hésiter, vous serez en train d’agir et de dominer.


𝑻𝒊𝒓é 𝒅𝒖 𝒍𝒊𝒗𝒓𝒆 : « 𝑩𝒖𝒔𝒊𝒏𝒆𝒔𝒔𝒎𝒂𝒏𝒊𝒂 » 𝒅𝒆 𝑻𝑱𝑶𝑴𝑩 𝑩𝑬𝑳𝑳


Pour se procurer le livre :


✅ Afrique : : https://vu.fr/MgMe


✅ Diaspora : https://cutt.ly/zjOVdJT


Note de Valère ✍🏾✍🏾 : Ma personne, comme l’a si bien souligné Tjomb, pour devenir ultra riche, il faudra que tu te mettes au service de millions de personnes : C’est la loi de l’impact.


Que dit la loi de l’impact ❓


La loi de l’impact dit que plus le nombre de personnes influencés par ton produit ou service est important, plus tu es susceptible de gagner de l’argent.


Or pour que des personnes soient impactées par ton produit ou bien par ton service, il faut au préalable que ceux-ci sachent que ce dernier existe. Et pour cela, il va falloir que tu saches communiquer sur ton produit ou service.


Lorsque je parle de savoir communiquer sur son produit ou service, j’insiste sur le mot « Savoir » car si tu dis mal ce que tu fais bien, les gens autour de toi penseront que tu fais mal.


Pour devenir ultra riche, il faudra que ton business face du bruit aux oreilles de ta cible. Et pour cela, il faudra prennes le courage d’aller à la rencontre de tes potentiels prospects.


Puisque j’ai parlé de courage, je te propose qu’on s’arrête 2 minutes sur ce mot ma personne. Tu sais beaucoup parmi nous pensons à tort que le courage c’est le fait de ne pas avoir peur. Non non et non.


𝙐𝙣𝙚 𝙥𝙚𝙧𝙨𝙤𝙣𝙣𝙚 𝙚𝙨𝙩 𝙙𝙞𝙩𝙚 𝙘𝙤𝙪𝙧𝙖𝙜𝙚𝙪𝙨𝙚 𝙡𝙤𝙧𝙨𝙦𝙪’𝙚𝙡𝙡𝙚 𝙖𝙜𝙞𝙩 𝙣𝙤𝙣𝙤𝙗𝙨𝙩𝙖𝙣𝙩 𝙡𝙖 𝙥𝙚𝙪𝙧.


Le fait de penser que le courage (qu’il est capital d’avoir si jamais tu veux faire fortune) est synonyme de l’absence de la peur pousse beaucoup d’entre nous à attendre de ne plus avoir peur avant de passer à l’action. Bilan des courses ils attendent toute leur vie.


La réalité c’est la suivante ma personne, le problème ce n’est pas d’avoir peur, mais le problème c’est penser qu’avoir peur est un problème.



Donc le but du jeu lorsque tu veux te lancer dans une activité nouvelle, c’est de regarder ta peur en face et de lui dire « ok ma peur, je sais que tu es la et que tu ne me veux aucun mal, mais la, j’ai un empire à bâtir, donc vient avec moi et allons construire cet empire » : C’est ce que j’appelle dealer avec sa peur.


Sur ce ma personne, si cette publication t’aura apporté un plus, n’oublie pas de liker, partager, commenter, d’identifier un(e) ami(e) et surtout de t’abonner afin de ne rien manquer de la publication de demain matin 7h29 qui sera encore plus enrichissante


Argenlivre.com

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page