top of page

𝗟𝗮 𝗽𝘆𝗿𝗮𝗺𝗶𝗱𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗮𝘃𝗮𝗴𝗲𝘀


La récurrence du phénomène d’arnaque dans un environnement donné, et cela sous diverses formes, laisse entrevoir l’existence des conditions préalables à son expansion.


Les diverses formes observées ont le plus souvent un élément en commun : Ce sont des systèmes de type pyramide de PONZI.

Les uns surfent sur des éléments primaires comme des projets d’agriculture pour rassurer la cible, et les autres sur de nouveaux modèles liés à Internet notamment des projets de Trading, ou d’investissement sur les Crypto monnaies.

Ceci dit, faisons un voyage dans l’histoire pour connaitre et comprendre ce modèle.


Une Pyramide de Ponzi ou système de Ponzi est un montage financier frauduleux dont le principe de fonctionnement est basé sur la rémunération des investissements des clients, principalement par les fonds procurés par de nouveaux clients entrants dans le système.


Cette prouesse fut réalisée pour la première fois par Charles Ponzi dans les années 1920 à Boston, aux États-Unis.


Le projet portait sur une spéculation sur les coupons-réponse internationaux (timbres postaux) avec un rendement de 50% en 90 jours, soit 3 mois. À l’issu de l’opération, Charles Ponzi devint un millionnaire en 6 mois seulement.


L’opération avait connu la participation de 40 000 personnes environ pour une cagnotte de 15 millions de dollars, dont 1/3 seulement fut redistribué. Il faut oser pour le faire.


Mise en situation

Le principe est presque toujours adossé à un projet pour rassurer et gagner la confiance des investisseurs.

Quelqu’un te fait une proposition d’investissement avec 100% d’intérêt ou de Retour Sur Investissement dans un projet : c’est alléchant n’est-ce pas ?Qu’est-ce que cela signifie de manière pratique ?


De manière opérationnelle, si tu lui donnes 1000 dollars dans le système, il t’en rend 2000 dollars en utilisant l’argent déposé par les clients suivants et non d’une activité ou d’un investissement tangible générateur de revenus, et ainsi de suite.


Il s’arrange d’ailleurs à proposer un rendement double en comparaison de celui connu du marché, pour s’attirer de la clientèle et surtout durer dans le temps : le système est viable tant que la clientèle afflue, car le Business model est basé sur les personnes qui intègrent le système et leurs apports financiers.


La tenue de ce système pyramidal est renforcée non seulement par les promesses financières, mais aussi par ses premiers clients qui font une formidable publicité au placement à travers le bouche-à-oreille.


Ces derniers trop heureux, replacent leur argent eux aussi ainsi que ceux qu’ils ont réussi à convaincre.

Le système se perpétue alors par l’effet boule de neige par une croissance exponentielle de nouveaux clients.


La pérennité du système vient à être mise à mal lorsque les nouveaux clients se font rares ou lorsque plusieurs investisseurs décident de récupérer leur mise de fond : La dynamique du système se ralenti, se brise et la pyramide se disloque.


Nombreux investisseurs sortent perdants et les derniers arrivants d’office, vu le principe de fonctionnement. Les premiers à quitter la pyramide font partie des rares gagnants avec l’organisateur.


Hélas ! Comment savoir à quel moment quitter le navire embarqué si tu ne le maîtrises pas ? La suite on la connaît : dans le meilleur des cas, c’est le suicide pour ceux qui ont investi leurs économies.


Et dans le pire des cas, c’est la mort et la transmission des dettes à la descendance. Comme on le dit, la mort n’arrête pas la dette.

Le système laisse clairement voir que les bleus sont les gagnants et les rouges sortent perdants du système dans une majorité quasi écrasante.

Si tu es dans un système pareil, demande-toi à quelle catégorie tu appartiens lorsque le système viendra à se disloquer.


Dans le monde, le système de Ponzi a fait des victimes dans presque tous les environnements : en Europe, aux États-Unis, en Russie, etc. il a même été à l’origine de la crise économique Albanaise de 1997.


En Albanie, l’effondrement de ce type de pyramide a fait perdre au pays près de la moitié de son PIB, ce qui a conduit à une guerre civile de Janvier à Août 1997 dans le pays. Un peu plus récent, en 2008 aux États-Unis, Bernard Madoff réalisa une escroquerie pyramidale pareille pour près de 65 milliards de dollars américains.


Elle est d’ailleurs considérée comme la plus grande escroquerie financière de l’histoire. Il reconnut avoir ficelé ce système depuis la fin des années 1970 ayant enrôlé près de 16 000 victimes à qui il assurait des retours supérieurs à 1% par mois.


Au final, le principe était celui de la pyramide : piocher dans les finances de ses nouveaux clients pour rétribuer les investisseurs les plus anciens.

 En Afrique, la gangrène prend de l’envol.

Près d’un siècle après sa première parution, la pyramide ne perd pas de vitesse, notamment dans les pays d’Afrique subsaharienne.


Les victimes se font par milliers malgré la rapide propagation de l’information de nos jours.


Un texte extrait du livre «Le guide de l'investisseur Africain» de Alex Armel NZOUESSA

Édité par Les Editions Argenlivre

📚 Pour entrer en possession de ce livre, cliquez simplement ici : http://wa.me/+237657134436



9 vues0 commentaire

コメント


bottom of page