top of page

𝗟’𝗮𝗿𝗴𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗮𝗹𝗲


Nous assistons ces derniers temps dans les villes africaines à des événements malheureux de nos frères qui ont choisi comme moyens d’enrichissement la route des sectes mystiques qui leur promettent richesse et gloire en un laps de temps.


Le mot d’ordre : « avoir de l’argent par tous les moyens et à tous les prix ».

Cette affirmation n’est valable que si elle intègre les valeurs de travail, d’audace et de ténacité.

La société Africaine est financièrement pervertie car elle s’éloigne des enjeux du lendemain pour embrasser les dépravations et les facilités inutiles.


Je pense qu’il faut respecter les gens qui ont de l’argent, car après un dur labeur et la construction d’une richesse assise sur les vraies valeurs, on a le mérite d’être célébré, ceci dans la mesure où le pays doit valoriser l’effort de ces enfants par une distinction sociale, pour célébrer la réussite par l’effort.


À quoi sert l’argent entre les mains des personnes mal éduquées financièrement ?

Si vous avez de l’argent et que votre éducation financière n’est pas bonne, cet argent sera un outil de destruction pour vous et pour votre entourage.


Je me rappelle d’un monsieur qui était taximan de lancement (conduire un taxi qui ne vous appartient pas, aux heures où le propriétaire se repose), un jour il a gagné au loto, mais cet argent avait creusé sa tombe parce qu’après avoir gagné cette importante somme d’argent, il commença à mener une vie de dépravation.


La consommation excessive d’alcool lui provoqua une cirrhose du foie qui le tua.

Notre société Africaine respecte l’argent peu importe le sang qui est versé pour l’avoir, une population pauvre qui a de la peine à se nourrir et qui a rarement les billets de banque en sa possession se rabaisse financièrement et personnellement car le manque crée une crispation et une perte de confiance en soi.


En Afrique, l’argent effraie les gens ; à peine un individu à une belle petite voiture ou une situation financière stable, toute une organisation de commentateurs de fortune se crée autour de son argent.


Chacun fait preuve d’imagination pour deviner la provenance de votre richesse, au cas où ils ne parviennent pas à avoir la bonne information, une campagne d’intoxication et de sabotage est faite sur vous : du genre « ce gars c’est un wishman son frère est mort l’année dernière, c’est lui qui l’a envoyé devant » ; « Ahka ! Laissez, ce monsieur est un pédé je connais même son mari ».


Quand un peuple est pauvre financièrement, il est exposé à toutes sortes de comportements et d’imaginations dégradants vis-à-vis de l’argent, car il est prêt à être utilisé avec tout le mépris sans se plaindre, de peur de perdre les miettes que laissent tomber les personnes riches.


Je vous disais plus haut de ne pas exposer votre fortune devant les pauvres, ils penseront que vous les snobez et la jalousie naîtra, ce qui entraine souvent des actes irréversibles.


« Les Africains sont méchants ! », là sont les paroles d’une mère qui pleure son fils décédé, de retour au pays avec quelques euros après plusieurs années passées en occident, il avait trouvé important de rassembler ses amis autour d’une bouteille de vin afin de célébrer les retrouvailles.


C’est ainsi qu’il se fait empoisonner par ses amis dans un bar alors qu’ils fêtaient ensemble.

Là sont les actes irréversibles que peuvent engendrer une éducation financière dégradée.

Le manque d’une structure sociale financière en Afrique, c'est-à-dire « le pilier sur lequel le peuple doit s’appuyer, comme levier pour partir à la conquête de l’argent » est dommage pour le continent.


Ce passage est un extrait du « l'Africain et l'Argent » de RAPHAEL SIEGHOMNOU La monetik

Édité par Les Editions Argenlivre

Si tu souhaites te procurer le livre, clique ici : https://www.argenlivre.com/product-page/l-africain-et-l-argent



6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page