top of page

𝗗𝗼𝗻𝗻𝗲𝗿 : 𝘂𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗶𝗹𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗽𝗿𝗼𝘀𝗽𝗲́𝗿𝗶𝘁𝗲́ 𝗳𝗶𝗻𝗮𝗻𝗰𝗶𝗲̀𝗿𝗲


Le principe de prospérité de Dieu est différent de celui du monde. Selon le monde, la prospérité est mesurée par ce que tu possèdes.


Mais dans le royaume, la prospérité est fonction de ce que tu donnes. Tous les dons ou sacrifices ne sont pas acceptables. Si tu ne donnes pas avec un coeur volontaire, cela n’est d’aucune valeur.

Dans cette partie, tu vas te familiariser avec les différents types de dons.


▪️ Les prémices

Encore appelé le primeur ou premier fruit ou première manifestation de toute chose, ce principe prend effet à la genèse de la création.

Il consiste à soumettre à l’Éternel la première récolte, le premier né, son premier salaire de toutes choses.


Cela signifie qu’on soumet à l’Éternel tout le reste des récoltes, de sa carrière et aussi qu’on démontre que l’Éternel est souverain ou suprême dans sa vie.


Ainsi dans une monarchie, le roi est servi en premier or en démocratie, c’est le Seigneur qui est servi en premier.

En le faisant, tu démontres que le Seigneur est la source de toute chose dans la vie. Le Seigneur est le créateur de toute chose et s’il nous les confie, c’est normal que nous lui soyons reconnaissants en suivant ses recommandations et en lui consacrant une partie de nos gains.


C’est ainsi que tu pourras jouir de la bénédiction du Proverbes 3:10 « Alors, tes greniers seront remplis d’abondance et tes cuves regorgeront de moût ».

Avant de débuter ma première activité génératrice de revenu, j’ai découvert ce principe et je l’ai appliqué dans mon business.


En donnant mon premier bénéfice sur la vente que j’ai opérée, je puis vous promettre que mon activité se porte très bien, elle évolue remarquablement et n’est pas prête de s’arrêter par la grâce du Seigneur.


Pour posséder des choses dans ce monde et prospérer à tous égards, il faut obéir au principe du royaume.


▪️ Les dîmes

C’est le un dixième de tout revenu obtenu qui est la part du Seigneur. Ainsi en se basant sur Malachie 3:10-12 le Seigneur dit : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison.


Mettez moi de la sorte à l’épreuve dit l’Éternel des armées. Et, vous verrez si je n’ouvre pas pour vous, les écluses des cieux et si, je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.


Pour vous, je ménacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Éternel des armées.

Toutes les nations vous diront heureux car vous serez un pays de délices, dit l’Éternel des armées ».


Tu peux retenir que la dîme est une ordonnance qu’il faut observer pour jouir des grâces y afférentes, au cas contraire, tu subiras et seras exposé aux malédictions ( les maladies, les pertes d’argent, les échecs de toutes sortes…).

Depuis que j’ai commencé à appliquer ce principe dans mes rentrées d’argent, j’ai constaté que je me faisais beaucoup plus d’argent, et que j’arrivais à le conserver.



Je ne suis plus confrontée aux différents problèmes bizarres et inutiles pour lesquels il me fallait dépenser incessamment. J’ai plus de latitude à me faire de l’argent, à le conserver et à le multiplier facilement.



▪️ Les offrandes

Ce sont des dons volontaires tels que les offrandes sacrificielles, les dons aux veuves et aux orphelins, les offrandes aux hommes de Dieu (Prêtre ou Pasteur), pour ne citer que ceux-là.


Ces offrandes volontaires sont données à n’importe quel moment, mais plus tu en donnes, plus le Seigneur te le multiplie au multiple.

À la fin de chaque mois, je réserve une partie des bénéfices de mes activités génératrices de revenus, pour les orphelinats.


Ceci est un puissant secret de prospérité. Le constat est aussi fait au niveau des hommes d’affaires les plus riches du monde qui ont des fondations pour aider les plus démunis.

Ce passage est un extrait du livre « Les clés de la prospérité financière » de @Élisée Ahouanougan

Édité par Les Editions Argenlivre






11 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page