top of page

𝗟𝗲 𝗺𝗮𝘁𝗿𝗶𝗰𝘂𝗹𝗲 𝗻’𝗲𝘀𝘁 𝗾𝘂’𝘂𝗻 𝗹𝗲𝘂𝗿𝗿𝗲


Si vous ne voulez pas courir derrière l’argent toute votre vie et demeurer pauvre, commencez par travailler votre éducation financière qui se résume à la résolution de vos problèmes et de ceux de votre entourage.


Est-ce que vous vous êtes déjà posé des questions sur votre intelligence financière ? En avez-vous déjà entendu parler ? Quel est votre niveau d’éducation financière ?

Il est très important d’avoir ce type de questionnement personnel car derrière celui-ci, vous aurez des réponses sur votre situation pécuniaire.


Je suis parfaitement d’accord que nos institutions et administrations sont encore en pleine construction et qu’on a besoin de la main d’œuvre, mais il ne faut pas éduquer le peuple estudiantin à faire une fixation sur la bureaucratie à tout prix, au point d’en faire un projet de vie.


Nos parents continuent à entretenir ce type de position qui endort le cerveau de nos frères Africains, mais ce qu’il faut savoir c’est que dans certains pays, les gouvernants et les administrateurs sont des personnes très riches qui pillent les caisses de l’État et appauvrissent davantage la majeure partie du peuple.


Dans ces pays, la ruée vers les postes administratifs est entretenue par les dirigeants qui conditionnent l’acquisition de ceux-ci par des pratiques imposées au quotidien à des Africains : corruption, favoritisme, familiarité et politisation obligée ou encore sectarisme.


J’ai souvent de la peine à comprendre ce discours : « il faut d’abord chercher le matricule de la fonction publique ! ».

Arrêtez de penser que l’inscription de votre nom dans les fiches de soldes de l’État vous garantit une stabilité financière.


À voir seulement la grille des salaires de l’administration publique dans certains pays, on se rend compte que même si un employé de l’État travaille 20 ans, il lui sera impossible d’avoir une maison dans les centres urbains.


Bizarrement, ces fonctionnaires de l’État aux salaires dérisoires sont les plus riches dans certains pays qui ont pour dénominateur commun la pauvreté.


Si on peut être employé de l’État et être une personne riche, il est légitime de faire de ça un projet de vie.

J’ai des amis qui ont dit « la fonction publique ou rien », ce qui me faisait le plus mal était de voir du talent se détruire dans le rêve d’être un employé.


Nos systèmes éducatifs, surtout dans les pays francophones d’Afrique, forment les rédacteurs de curriculum vitae qui, à la fin de leurs études, n’ont qu’un seul but, trouver rapidement un job.

Si le Nigeria est la première puissance économique d’Afrique, c’est parce qu’il priorise l’entrepreneuriat.


Les Nigérians sont riches parce qu’ils ont des entreprises qui produisent des biens et services d’abord pour le peuple Nigérian, ensuite pour l’Afrique et après pour le reste du monde.

La richesse du Nigéria est visible à travers la situation financière de sa population, les nigérians détiennent des pans de l’économie dans plusieurs pays Africains.


Au Cameroun par exemple, le secteur de la pièce de rechange automobile est détenu par les Nigérians.

Dans les pays qui ont des citoyens riches, les services et postes publics sont très peu convoités, étant donné que ces derniers savent que l’entrepreneuriat est plus rentable que d’être employé d’État.


Déconstruisez le raisonnement selon lequel le matricule de la fonction publique fait de vous une personne en sécurité sur le plan social.

La majeure partie des fonctionnaires voient cela comme une assurance car ils pensent bénéficier de leurs cotisations sociales, pourtant ils savent bien que leurs prédécesseurs ont de la peine à recevoir les cotisations qu’ils ont fait lorsqu’ils étaient en fonction.


Il faut voir la souffrance dans laquelle se trouvent ces employés de l’État à la retraite lorsqu’ils n’ont pas eu la chance d’occuper un poste de gestionnaire d’une ligne de crédit pour se servir.

Le seul moyen d’être riche en étant employés d’État est le détournement des fonds publics, car même si vous travaillez toute votre vie pour attendre le salaire qui vous est dû, vous finirez pauvre.


Être employé est la plus mauvaise route pour parvenir à la richesse, car vous travaillez au quotidien pour rendre une personne ou un groupe de personnes riches.


Ce passage est un extrait du « l'Africain et l'Argent » de RAPHAEL SIEGHOMNOU La monetik

Édité par Les Editions Argenlivre

Si tu souhaites te procurer le livre, clique ici : https://www.argenlivre.com/product-page/l-africain-et-l-argent





6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page