top of page

𝗩𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗺𝗼𝗱𝗲𝘀𝘁𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁, 𝗝𝗔𝗠𝗔𝗜𝗦 !


Une fois, mon enseignant d’université était venu en classe pour nous dire à haute voix qu’il faut vivre modestement dans la vie parce que lui, il enseigne depuis une vingtaine d’année mais le salaire qu’il reçoit, si modeste qu'il soit, lui permet de subvenir aux besoins de sa famille. Après l'avoir écouté, j’avais décidé de ne plus me présenter à son cours parce qu’il n'était pas le modèle à suivre pour la réalisation de mes rêves.


𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑧 𝑎𝑢 𝑚𝑜𝑖𝑛𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑎 𝑑𝑖𝑡 était 𝑣𝑟𝑎𝑖 ?


Je vous l’ai dit, le suicide métaphysique est à éviter à tout prix.


A force de le suivre, on aura de petits rêves, de minables ambitions qui ne serviraient à changer la vie de personne.


Or, nous sommes venus sur cette terre pour contribuer au développement de nos familles entières et de nos Etats. Lui, il nous dit être satisfait de nourrir sa femme et ses enfants.


Vous appelez cela un succès vous ?


𝐷𝑜𝑛𝑐 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑛’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑖𝑡𝑢𝑡𝑖𝑓 𝑑’𝑢𝑛 𝑖𝑛𝑑𝑖𝑐𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑠𝑢𝑐𝑐ès ?


A mon sens, et pour dire vrai, ça ne l’est pas parce qu’un oiseau aussi arrive à nourrir sa femme et ses enfants, pourtant il ne s’en vante pas.


Par conséquent, si c’est nourrir sa femme et ses enfants qu’une personne qualifie de succès, je l’invite à revisiter les livres et les dictionnaires pour se rendre à l’évidence que le succès va bien au-delà.


Imaginez-vous que les figures emblématiques de l’Afrique comme Thomas Sankara, Kwamé Nkrumah ou Nelson Mandela aient limité leur succès au fait de nourrir leurs femmes et leurs enfants ?


On serait dépourvu de repères…


Que les uns et les autres qui limitent le succès à leur gagne-pain quotidien se pressent de changer leur perception du succès puisqu’elle est incomplète, sinon erronée.


Parvenir à nourrir ses proches est certes bien et à saluer parce que même moi je ne dis pas être au-dessus de cette préoccupation, loin de là.


Seulement, étant donné que nous sommes des humains, Dieu nous a créé pour avoir des préoccupations supérieures à celles de subvenir à de simples besoins alimentaires.


Extrait du livre « 𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 é𝗱𝘂𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗿é𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝗰𝗵𝗲𝘀𝘀𝗲𝘀 » écrit par Coach simon Ouedraogo et Alabibou Hamidou


Pour entrer en possession de ce bijou de livre, suivez les indications ci-dessous :



Afrique : : https://vu.fr/MgMe


Note de Valère : Ma personne, la scène avec ce professeur illustre à quel point le mal est profond chez nous en Afrique.


Aux Etats unis par exemple, depuis tout petit, on apprend aux enfants le « Dream BIG » (revez GRAND), allez conquérir le monde. Alors que chez nous en Afrique, qu’est ce que les enseignants nous répètent à longueur de journée ?


« Contentez vous du peu que vous avez. Vivez modestement. Petite maison, petite famille, petite vie ».


Bilan des courses, aux Etat-unis on a des enfants qui, en grandissant veulent concevoir des produits qui vont changer le monde, tandis que chez nous en Afrique, dès qu’une personne à manger et a bu ses bières, elle se dit que ça y est, elle a réussit sa vie.


Le mal est très profond voilà pourquoi il est très important de bien choisir les personnes qu’on décide d’écouter. Un enseignant comme celui-là a déjà amputé la vie des milliers de jeunes avec un tel discours.


Pourquoi chercher à vivre modestement lorsqu’on sait qu’on peut vivre dans l’opulence ?


L’argent, les voitures de luxes, les jets privés, toutes choses n’ont pas été conçues pour les animaux mais pour les Hommes avec une tête, 2 jambes et 2 mains comme toi et moi donc pourquoi s’en priver ?


Enfin bref, je te laisse réfléchir sur cette question et je te donne RDV demain matin même heure comme d’habitude.


Sur ce ma personne, si cette publication t’aura été utile, lâche ton pouce bleu le plus gros afin que je puisse savoir si ce livre te plait et que je puisse poursuivre le partage.




Valère BELIAS

24 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page