top of page

𝗝𝗲 𝗺𝗲 𝗱𝗼𝗶𝘀 𝗱𝗲 𝗱𝗲́𝗻𝗼𝗻𝗰𝗲𝗿 𝗰̧𝗮...

Il y a des parents qui sont dans une incohérence complète à l’égard d’eux-mêmes.


Ils n’ont aucune éducation morale et spirituelle de base. Et dès lorsqu’aucun partenaire du couple n’a ces valeurs l’enfant est déjà perdu.


Il y a des parents qui se permettent de laver leurs engins chaque semaine mais qui ne se soucient pas d’en faire autant pour les cerveaux de leurs enfants.


Il y en a aussi qui protègent leurs engins avec tout type de dispositif antivol tandis que leurs enfants errent en ville et ne rentrent que tard la nuit.


𝐶𝑒𝑙𝑎 𝑣𝑒𝑢𝑡 𝑑𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙𝑠 𝑠𝑒 𝑠𝑜𝑢𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑏𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑚𝑎𝑡𝑒́𝑟𝑖𝑒𝑙𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠 ?


Effectivement !


Nous rencontrons beaucoup d’enfants dans la rue que nous nous efforçons d’éviter comme l’on évite les objets parce que nous ne voulons pas les percuter.


Paradoxalement, nous ne rencontrons jamais de l’argent ou des engins dans la rue dont les propriétaires s’en fichent au point qu’on se mette à les éviter ou qu’on ne sache pas à qui ils appartiennent.


𝐼𝑙 𝑛’𝑦 𝑎 𝑝𝑎𝑠 𝑑𝑒 𝑏𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑣𝑎𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑎𝑏𝑎𝑛𝑑𝑜𝑛𝑛𝑒́𝑠 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑖𝑙 𝑦 𝑎 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑎𝑏𝑎𝑛𝑑𝑜𝑛𝑛𝑒́𝑠 ?


C’est désolant mais c’est le cas.


Il est difficile de trouver une voiture en bon état, avec sa clef et sans aucune surveillance.


Malheureusement, dans les couloirs de nos villes, vous rencontrez beaucoup d’enfants dépourvus de tout suivi, de toute surveillance.


Il faut attendre qu’un problème survienne pour que les parents s’en préoccupent. Et même là il faudra attendre plusieurs heures.


Mais s’il s’agit d’un engin, on reconnait le propriétaire dès qu’il y a un problème.


Vous voyez à quel point nous sommes perdus ?


Il est temps que nous revenions à la raison, rien n’est plus cher qu’un être humain.


Hélas, le refrain de beaucoup de parents c’est de dire que leurs voitures sont au garage ou que leurs meubles sont en réfection etc. alors que leurs enfants encourent le risque d’un avenir insipide.


𝐿𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑏𝑙𝑒̀𝑚𝑒 𝐶𝑜𝑎𝑐ℎ 𝑆𝑖𝑚𝑜𝑛, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑒𝑛𝑡𝑠, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑣𝑒𝑛𝑡 𝑡𝑟𝑜𝑝 𝑝𝑟𝑖𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑙𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙.


𝐶’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟𝑞𝑢𝑜𝑖 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑎̀ 𝑢𝑛𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑛𝑜𝑢 𝑙𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙 𝑑’𝑎𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑒𝑟𝑐ℎ𝑒𝑟 𝑎̀ 𝑙’𝑒́𝑐𝑜𝑙𝑒 𝑎̀ 𝑙’ℎ𝑒𝑢𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑑𝑒𝑠𝑐𝑒𝑛𝑡𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑠’𝑜𝑐𝑐𝑢𝑝𝑒𝑟 𝑑’𝑒𝑢𝑥 𝑙𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑛𝑡𝑟𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑢 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙. 𝐶’𝑒𝑠𝑡 𝑎𝑖𝑛𝑠𝑖 𝑞𝑢𝑒 𝑠𝑒 𝑝𝑎𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒𝑠 𝑒𝑛 𝑟𝑒́𝑎𝑙𝑖𝑡𝑒́.


Tout cela est le signe d’un abandon condamnable.


La fille du village à laquelle vous confiez l’enfant a elle-même reçu quelle genre d’éducation ?


Quelle valeur ajoutée peut-elle administrer à l’enfant ?


Bon nous savons juste qu’elle est venue du village !


Eh bien sachez que votre enfant risque un jour d’aller au village. C’est la loi.


En soi ce n’est pas mauvais de prendre quelqu’un pour s’occuper d’un enfant. Mais, il est bon de savoir ce que la personne connait, ce qu’elle dit à l’enfant, ce qu’elle lui apprend.


Par exemple, moi j’ai une très belle femme (un don de Dieu) et j’ai eu mon premier enfant avec elle le 13 Novembre dernier.


Je vous apprends qu’avant d’avoir cet enfant nous avons tous beaucoup souffert. J’ai personnellement souffert parce que j’étais dans la salle d’accouchement.


J’ai donc été témoin des affres de l’enfantement et cela m’a fait pleurer.


Vous comprenez que je ne peux pas confier cet enfant obtenu au prix d’aussi pénibles souffrances à une personne dont j’ignore la moralité pour qu’elle l’éduque.


Ma femme n’a pas pondu des œufs, elle a mis un enfant au monde après 9 mois de grossesse.


Les parents doivent s’asseoir pour se ressouvenir de tout ce qu’ils ont dû traverser pour avoir ces enfants.


Sont-ce des fruits d’un arbre qu’ils sont parti cueillir ?


Les ont-ils eus en jouant à la loterie ?


Ou les ont-ils mérités par les causes et les lois naturelles de la procréation ?


Extrait du livre « 𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲́𝗱𝘂𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗿𝗲́𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝗰𝗵𝗲𝘀𝘀𝗲𝘀 » écrit par Coach Simon Ouedraogo Officiel et Alabibou Hamidou


Pour entrer en possession de ce bijou de livre, suivez les indications ci-dessous :



Afrique : : https://vu.fr/MgMe


Note de Valère : Ma personne, en voila un autre extrait qui met le doigt sur le rôle des parents en ce qui concerne l’éducation de leurs enfants.


Cette publication vient tirer la sonnette d’alarme en ce qui concerne les parents qui ont vite fait de recourir à une nounou pour s’occuper de leurs enfants.


Je ne suis pas encore parent c’est vrai, mais j’ose croire que, lorsqu’on met un enfant au monde, c’est pour s’en occuper, c’est pour lui transmettre nos valeurs à nous parents, donc dire qu’on n’a pas de temps pour cela parce qu’on travail c’est gauche.


Et puis comme il l’a déjà si bien souligné hier : « C’est après avoir eu du temps pour sa famille qu’une personne doit trouver du temps pour son travail ».


Je vais en profiter pour te raconter une petite histoire ma personne.


Il y a peu j’étais en stage à l’hôpital, et il y a avait une dame âgée d’un peu plus de 72 ans.


La dame en question avait passé un peu plus de 2 semaines d’hospitalisation et même pas une seule visite.


Moi je me disais qu’elle n’avait pas d’enfants jusqu’à ce qu’un jour, en discutant avec elle, cette dernière me fit comprendre qu’elle en avait 2 mais que ceux-ci étaient très occupés par leurs boulots. Cherchez l’erreur.


Leur mère était couché dans un lit d’hôpital pendant 2 semaine, et même pas une petite visite alors qu’ils vivaient tous dans la même ville ?


Je ne sais pas quelle était l’éducation que cette dame avait transmise à ses enfants, mais je suis sûr d’une seule chose c’est que, si elle en est arrivé à passé 2 semaines à l’hôpital sans qu’un seul de ses enfants ne daigne se libérer pour venir lui rendre visite, cela signifie que :


elle n’avait pas pris le temps de transmettre le sens de la famille à ses enfants.


Donc, lorsque vous faites ou ferez vos enfants, tâchez de garder à l’esprit que si vous ne prenez pas le temps de leurs faire comprendre que la famille c’est sacrée, et bien ne vous attendez pas à ce qu’ils prennent soin de vous pendant vos vieux jours.


Enfin bref, ma personne, si cette publication t’aura été utile, lâche en commentaire « Simon, on est ensemble » afin que je puisse savoir si ce livre te plait et que je puisse poursuivre le partage.



Valère BELIAS

8 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page