top of page

Les Dépenseuses-Consommatrices

Qu’importe où vous vous trouvez au Cameroun vous avez déjà entendu une de nos jeunes filles dire ça, dans un élan d’orgueil et de fierté :


« donc tu me vois, moi-ci me placer en route pour vendre les arachides ? Tu m’as bien vu ? ».

Or, plusieurs de ces gens qui tiennent ce genre de discours sont les plus vulnérables, je veux dire les plus en manque, donc le plus dans le besoin.


C’est le genre de personne qui a besoin d’aide à tous les niveaux, y compris quelques sous pour se connecter sur internet.


Il faut toujours qu’un dragueur l’aide, lui envoie des unités.


Même pour se déplacer pour venir boire et manger gratuitement, il faut qu’elle prenne la moto et qu’on vienne attendre en route pour payer, et il faut bien préparer l’argent du retour.


Même pour venir chercher l’argent de poche, il faut qu’on envoie un peu de sous pour prendre le taxi.


Elles sont constamment dans le besoin, surtout d’argent et comme tout être humain, besoin de bien-être aussi.


Mais dans leur tête, elles sont convaincues qu’elles sont nées pour demeurer des éternelles consommatrices.

Que pour le simple fait que la nature leur a gratifié d’un beau corps, de jolis seins, de tétons pointus, des fesses arrondies, des yeux de biches et des jambes endiablées,

elles ont le droit de recevoir les impôts sur tous ceux qui osent les aborder ou les désirer, même si c’est dans le cœur.


Dans une des langues camerounaises, on dit d’elles que c’est le genre de fille que quand tu dragues, tu as l’impression que tu lui devais l’argent depuis des années. (mort de rire)


Mais pour ce problème de pauvreté, de manque, de dénuement, elles refusent de travailler et de se livrer à la tâche.


Non, il ne faut pas salir son maquillage, il ne faut pas casser ses faux ongles, non elles ne peuvent pas faire des Snaps derrière un four de maïs et de prunes !


Quand même, non que vont dire ses amies… où est le respect ?


Ce qui les arrange le mieux, c’est le moindre effort : manger, boire, se filmer, se coucher, coucher, dormir, monter et descendre, et recommencer jusqu’à ce que les « seins » tombent et qu’on cherche à tout prix à les relever.


Et dans leurs vilains discours, elles sont fixées sur l’idée selon laquelle c’est l’homme qui doit s’occuper de la femme.


Et elles s’entrainent à cette dépendance esclavagiste dès le jeune âge avec leurs multiples relations sexuelles.


Plusieurs aiment prendre la Bible en renfort au mauvais jour, c’est pourtant bien mentionné dans le livre des proverbes que :


La femme vertueuse est celle qui rapporte à manger dans sa maison, elle est entrepreneure, elle fait les affaires, elle est ordonnée, disciplinée, rigoureuse.


Comme dit le rappeur Médine, elle est ce que Bethy était à Bob Marley, ce que Winnie était à Nelson Mandela, ce que Michèle est à Obama.


Les dépenseuses-consommatrices, elles, ne savent même pas qui est Bethy Marley. Leurs modèles sont des filles qui vivent la grande vie aux dépens des autres.


Les consommatrices ne suivent pas Ophrah Winfrey sur Instagram, ni ne follow la fille d’Eduardo Dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique…


Je ne sais pas comment les gens se sentent dans se sentent dans leur peau quand ils dépendent totalement des autres, sans jamais penser faire l’effort de gagner leur vie autrement que par le divertissement et le déhanchement du corps. (Valère : moi j’appelle ça le sport litique lol )

Imaginez-vous qu’on écrive ceci sur votre tombe le jour que ne serez plus :


Ici repose celle qui a passé toute sa vie à vivre de l’argent des autres, celle qui n’a passé sa vie qu’à manger, boire et faire…


Tiré du livre : « Aime L’Argent Et Tu Seras Fort » de Roly Khentache


Note de Valère : Ma personne, quelle est la première fille à laquelle tu as pensée en lisant cet extrait lol ?


Je sais que nous connaissons tous au moins une fille qui correspond à cette description.

Donc si c’est le cas, partage la publication car cette publication pourrait vraiment changer sa vie 😉 .


Ceci dit, toi qui me lis, sache que la dignité ce n’est pas avoir les mains propres mais vivre aux crochets du portefeuille de quelqu’un d’autre.


Pour aller dans le même sens que Roly, je vais te raconter une toute petite anecdote.

Tu sais ma personne, quand on est au lycée, il y’a toujours une fille que tout le lycée convoite même les profs. Le lycée duquel je viens il s’agissait d’une fille appelée X.


X c’est vrai était une très jolie fille, et elle le savait en plus car elle ne passait jamais inaperçue.

De ce fait, elle se faisait courtiser à tout bout de champs, tant par les élèves que par les profs.

Les sortis les week-ends à la plage de Kribi, en boite de nuit, restaurant bref je tu connais.


Bilan des courses, X zappait négligeait de plus en plus le plus important pour elle à ce moment-là : ses études.


Tant que X avait entre 18 ans et 28 ans ça allait car tout le corps tenait encore bien en place.

X se faisait littéralement entretenir par ses nombreux dragueurs et je peux te dire qu’elle les alignait.

Au moindre faux pas c’était next au suivant. En octobre dernier j’étais au Cameroun et j’ai croisé X à nouveau.


X a maintenant 30 ans, mais elle ressemble à une femme de 45 ans, la rose a fané. Plus aucun homme pour satisfaire ses caprices.


En même temps c’est normal, les seins pointus ont laissé de ses 18 ans ne sont plus ce qu’ils étaient, le corps de mannequin est désormais un vieux souvenir, remplacé par les kilos de graisses.

X est devenue vendeuse à la sauvet pour pouvoir joindre les 2 bouts car il n’y a plus d’hommes pour assumer ses caprices. X cherche activement un mari aujourd’hui.


Je profite de cette petite anecdote pour glisser un petit message à mes sœurs qui pensent que parce que la nature leur a fait grâce d’un physique au-dessus de la norme elles se sentent pousser des ailes.


Le temps d’une femme est compté donc soyez saches.


Braiser le plantain aujourd’hui ne veut pas dire que tu ne vaux pas mieux que le plantain que tu braise.


Je sais que certains hommes ne sont pas mieux, mais aujourd’hui ce sont les femmes qui étaient à l’honneur.


Un Cadeau pour toi 🎁 : Ma personne, je sais que tu n’as pas toujours le temps ou les data pour te connecter sur FaceBook pour continuer de me lire tous les matins.


Cela dit, j’ai jugé bon de mettre GRATUITEMENT à ta disposition mon tout 1er ebook intitulé 14 LIVRES POUR REUSSIR. 📙


Dans ce livre j'ai mis un pur concentré de résumés de 14 livres méticuleusement sélectionnés par mon équipe et moi des livres indispensables pour faire vos premiers pas en business et te garantir une réussite quasi certaine.


Pour cela, il te suffit juste de suivre le lien suivant : https://bit.ly/3nWZvaJ

Tu pourras ainsi en lire un extrait tous les matins lorsque tu ne pourras pas te connecter sur les réseaux.



On est ensemble comme en décembre et on se ressemble.

9 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page