top of page

En Afrique, il y'a beaucoup de fortunés mais très peu de riches

Salut ma personne !


La première fois que j’ai entendu cette phrase, elle m’a retourné le cerveau. Je me disais qu’elle n’avait aucun sens.


Pourquoi ?


Parce que je pensais la richesse se limitait à avoir beaucoup d’argent alors qu’il n’en est rien.


Aujourd’hui, tout le monde ou presque semble être d’accord sur le fait que l’Occident c’est zone la plus riche au monde. Mais très peu sont ceux qui prennent le temps d’analyser le processus par lequel l’Occident en est arriver là.


J’ai pris un peu de recul en étudiant le processus d’enrichissement de ces puissances économiques et industrielles et j’ai constaté que toutes ces puissances avaient quelque chose en commun.


Ce quelque chose se résume en 13 lettres : la T.R.A.N.S.M.I.S.S.I.O.N


Et pour que tu comprennes mieux je vais te raconter l’histoire d’un papa de mon quartier que je déciderai ici d’appeler Issa.


Issa c’était un très grand garagiste mon quartier. J’irai même jusqu’à dire que, c’était l’un des meilleurs de la ville. Son garage était une référence car, il ne réparait que les véhicules des hauts cadres du pays. C’est d’ailleurs dans son garage que pour la première fois de ma vie, j’avais vu un Hummer. Les connaisseurs connaissent.


Ce monsieur était très admiré car en plus d’être un brillant entrepreneur, il avait une vie de

famille stable et ses enfants étaient très brillants à l’école.


Seul bémol, il n’avait jamais pris le temps d’initier ses enfants dans son entreprise. Pourquoi ? Je ne sais pas.


Sauf qu’un soir, du haut de ses 54 ans, il fut frappé de plein fouet par un AVC qui fini lui paralyser tout le coté droit de son corps.


En langage médical, ça s’appelle une hémiplégie.


Chose curieuse, alors qu’Issa était encore sur son lit d’hôpital et se débattait encore entre la vie et la mort, ses enfants eux de leur coté réfléchissaient combien est-ce qu’ils pourraient tirer comme argent en vendant cette entreprise. Puisse que de toute façon, ils n’y comprenaient absolument rien.


C’est à ce moment seulement qu’Issa réalisait que durant toute sa vie, il avait bossé très dur pour bâtir son business et mettre sa famille à l’abri du besoin mais, jamais il n’avait pris le temps de transmettre ce savoir faire à ses enfants afin que ceux-ci puissent prendre le relai quand lui il deviendrait invalide.


Et comme on pouvait s’y attendre, quelques mois seulement après la mort d’Issa, son entreprise fut vendu par ses enfants et voilà comment les efforts de toute une vie sont parti en fumé pour la simple raison que Issa, en tant que leader, n’avait pas pris le temps de transmette de son vivant.


Et l’histoire d’Issa, n’est pas un cas isolé pour la simple raison qu’en Afrique, on ne compte pas beaucoup d’entreprises qui survie à plus de 2 ou 3 générations car on ne pense pas à passer la main.


Bilan des courses, à chaque fois, les descendants doivent reprendre tout à zéro. Alors que si nos ascendants prenaient le temps de partager leur expérience avec nous de leur vivant, nous aurait plus besoin de recommencer à zéro. Est-ce que tu trouves normal qu’au 21e siècle, on ne trouve nulle part les biographie de nos capitaines d’industries ?


Donner des conférences, c’est bien, faire des vidéos c’est bien. Mais s’il y a une seule chose

qui restera, ce sont tes écrits.


Donc ne commet pas la même erreur que nos ainés et prends le temps de coucher ton histoire au travers d’un livre afin de laisser quelque chose à ta postérité.


Si tu ne sais pas comment faire, rejoins-nous ce 08 Octobre 2022 à l’hotel Hilton situé à la Défense pour vivre un moment Unique baptisé Le Week-end De l’Ecrivain.

Attention, le nombre de places est limité !



226 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page