top of page

Dépenser pour impressionner c’est être imbécile

‘’Trop de gens achètent des choses dont ils n’ont pas besoin avec de l’argent qu’ils n’ont pas et pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas.’’


Il y a environ 9 ans, alors que vivais encore en Allemagne, je discutais avec un ami camerounais, Franck, encore étudiant, qui me disait en ce moment qu’il souhaitait s’acheter une voiture.


Alors que je lui demandais si c’était opportun et bien pensé pour lui de faire cette dépense,

il me donna comme seule et unique raison qu’avec sa voiture il pourra enfin impressionner les filles camerounaises de l’association de sa ville qui semblent ne pas le considérer et qui n’ont d’yeux que pour ceux qui possèdent des voitures.


Waouh, quelle classe dans la justification des priorités !


La suite de l’affaire c’est que le mec fût asphyxié par les dépenses liées à cette voiture, asphyxié par le remboursement des 3000 euros de crédit qu’il avait utilisé pour l’achat de la voiture (un passif). Six mois après la voiture était au garage.


Un an et demi après cet achat la voiture n’était plus qu’une épave, bonne pour la casse.

Comme Franck, nous agissons très souvent ainsi. Nous nous attelons à faire des dépenses inutiles et parfois somptueuses, dans un seul but :


impressionner notre alter ego. Un coup, ce sont des tournées de bières à nos amis pour les « blaser» (impressionner)et « acheter » notre respect et l’estime que ces derniers doivent avoir de nous,

un autre coup ce sont des téléphones dernier cri, des sacs à main de grandes marques, des costumes cousus sur mesure chez des très grands couturiers, juste pour en mettre plein la vue aux autres.


Oui, il faut vivre dans l’illusion de la richesse juste pour monter aux autres que nous sommes arrivés, que nous sommes riches, Et pourtant…


Dans le contexte actuel, il apparait clairement qu’agir ainsi c’est faire preuve d’une imbécilité incroyable et incommensurable, d’une irresponsabilité sans pareil.


Voici quelques arguments pour étayer ces propos :


- La vie que les autres veulent vous imposer n’est pas la vôtre, vivez votre vie.


Ce qui nous procure le bonheur ou le malheur ce n’est pas en soi la situation que nous vivons, mais c’est la comparaison que nous faisons entre cette situation et celle que notre prochain vit ou celle que nous avons vécu dans le passé.


Si nous vivons juste le présent en construisant notre futur et en fermant les yeux sur le vécu de notre prochain, nous serions toujours et toujours heureux, pas besoin d’impressionner qui que soit.


C’est souvent parce que nous voulons vivre la vie des autres, la vie que veut nous imposer les médias au travers de la publicité, la vie que veut nous imposer le « qu’en-dira-t-on » …etc. que nous faisons des mauvais choix, notamment sur le plan financier.


- Vos vrais amis le sont pour ce que vous êtes et non pour l’argent que vous avez .


Très souvent, au sommet de notre gloire, ou disposant d’un pactole d’argent nous mettant à l’abri du besoin, nous nous sentons entourés des amis qui nous accompagnent, nous sollicitent, font de nous leurs conseillers, les parrains ou marraines de leurs enfants etc.


Nous nous sentons en ce moment aimés, importants.


Consciemment ou inconsciemment, nous essayons de garder cette ambiance autour de nous en essayant de faire plaisir à cet entourage.


C’est le règne des dons, des tournées de bière, des déplacements tous payés, des fêtes… etc. s’il arrive par malchance que l’argent devienne rare, c’est alors que les masques tombent et les vrais visages se dévoilent.


Du jour au lendemain, vous devenez un « has been », on ne décroche plus vos appels, vous n’êtes plus invité nulle part, bref vous n’existez plus.


A quoi donc ça aura servi pour vous de les impressionner ?


Par chance, parfois, il vous reste quelques personnes autour de vous, c’est souvent juste la famille et vos véritables amis. Ils sont là et vous aiment pour ce que vous êtes. Prenez soin d’eux.


- 10% pour un fonds d’investissement


Qui parmi nous n’a pas encore été confronté à une situation ou une opportunité qui s’est présentée à lui, mais n’avait pas les moyens financiers de saisir cette opportunité ?


Qu’avons-nous fait après avoir perdu cette opportunité, pour ne pas revivre la même situation ?

Pour la plupart d’entre nous, rien, et pourtant…


Que vous soyez une entreprise ou un particulier, nombreux sont ceux qui veulent avoir accès à des financements bancaires, mais qui sont butés face à ce qu’on appelle « l’apport personnel ».


Ceci dit, que faisons-nous pour travailler à fournir cet apport personnel après un revers ? Pour la plupart d’entre nous, rien, et pourtant…


Constituer un fonds d’investissement est une obligation pour toute personne responsable, et prélever un minimum de 10% de nos revenus pour fournir ce fond c’est faire preuve de sagesse et d’intelligence financière.


C’est souvent ce coussin financier qui est le socle du processus d’augmentation des revenus dont nous allons parler plus tard.


- 10% pour votre épargne de précaution

Je n’ai jamais été particulièrement flambeur, mais je veux vous assurer que quand j’ai eu mon premier boulot, entre les aides multiples, quelques plaisirs que je m’offrais et mes propres charges j’avais beaucoup de peine à mettre le moindre radis comme épargne de précaution, cette épargne qui nous permet de tenir en cas de vache maigre.


C’est seulement lorsque j’ai perdu mon boulot que j’ai compris l’importance de mettre l’argent de côté.


Très vite, il fallait que je trouve un nouveau boulot pour ne pas avoir à perdre mon train de vie et mon confort et c’est ainsi que j’étais prêt à accepter tout et n’importe quoi.


Plus le temps passait sans que je ne trouve quelque chose, plus je stressais, et je dois vous avouer que c’était horrible à vivre.


Cette situation, beaucoup parmi nous sont en train de la vivre, et beaucoup la vivront, si par mégarde ils n’ont pas pensé, le temps de la grande moisson, à épargner quelque chose pour les jours difficiles.


Il n’y a pas meilleure prévoyance pour ces jours que de fournir son épargne de précaution. Comme j’aime souvent à le dire, tant que cette cagnotte ne fait pas au moins 6 mois de nos revenus actuels, nous ne devons pas dormir tranquille.


6 mois étant un bon espace de temps pour se donner plus de marge de manœuvre dans l’optique d’entrevoir autre chose dans sa vie.


Ne l’oublions pas, nous l’avons dit précédemment, le monde de l’emploi est de plus en plus précaire, ça veut dire que du jour au lendemain on peut perdre notre emploi.


C’est à ce moment que l’épargne de précaution entre en jeu, il nous permet, pour ceux qui veulent chercher un autre boulot de chercher avec moins de stress et surtout de ne pas accepter tout et n’importe quoi, et pour ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat d’avoir un bon matelas, en plus du fonds d’investissement pour tenir quelque temps sans se mettre beaucoup de pression.


Tiré du livre « Aime L’Argent Et Tu Seras Fort » de Roly Khentache


Note De Valère : Ma personne, Robert KIYOSAKI a pour habitude de dire la chose suivante :

« Etre riche n’a rien avoir avec la quantité d’argent que tu gagnes mais plutôt la quantité d’argent que tu arrives à conserver ».


Ceci dit ma personne, quand il s’agit de gestion de ses finances, il y’a 3 compétences à avoir :

l’épargne, l’investissement, la conservation des richesses. Mais je te propose qu’on s’appesantisse uniquement sur l’épargne.


Ma personne, la capacité de mettre environs 1 ans de salaire de coté te permet d’avoir un meilleur contrôle sur l’argent, elle te permet de gagner en assurance car tu sais que même si ton boss te vire, tu as au moins 1 an pour te retourner.


Toutefois, quand il s’agit d’épargne, il y’a 2 types de personnes : ceux qui épargnent pour dépenser plus tard dans les biens de consommation et ceux qui épargnent pour réinvestir.


Et ce à quoi je t’invite c’est d’appartenir à la 2e catégorie de personnes car c’est cette catégorie de gens la qui deviennent financièrement indépendantes.


Un Cadeau pour toi 🎁 : Ma personne, je sais que tu n’as pas toujours le temps ou les data pour te connecter sur FaceBook pour continuer de me lire tous les matins.


Cela dit, j’ai jugé bon de mettre GRATUITEMENT à ta disposition mon tout 1er ebook intitulé 14 LIVRES POUR REUSSIR. 📙


Dans ce livre j'ai mis un pur concentré de résumés de 14 livres méticuleusement sélectionnés par mon équipe et moi des livres indispensables pour faire vos premiers pas en business et te garantir une réussite quasi certaine.


Pour cela, il te suffit juste de suivre le lien suivant : https://bit.ly/3nWZvaJ



Tu pourras ainsi en lire un extrait tous les matins lorsque tu ne pourras pas te connecter sur les réseaux.


On est ensemble comme en décembre et on se ressemble.

20 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page