top of page

𝟕 𝐃𝐢𝐟𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐄𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐋𝐞𝐬 𝐑𝐢𝐜𝐡𝐞𝐬 𝐄𝐭 𝐋𝐞𝐬 𝐏𝐚𝐮𝐯𝐫𝐞𝐬.

1. LES RICHES CROIENT : « JE CRÉE MA VIE. » , LES PAUVRES CROIENT : « JE SUBIS MA VIE. » :


Si vous voulez faire fortune, il est primordial que vous croyiez être aux commandes de votre vie, surtout de votre vie financière.


Vous devez croire que c’est vous qui créez votre réussite, que c’est vous qui créez votre médiocrité, et que c’est vous qui créez vos difficultés en matière d’argent et de réussite. Consciemment ou inconsciemment, c’est tout de même vous.


Au lieu d’assumer la responsabilité de ce qui se passe dans leur vie, les pauvres jouent à la victime.


2. LES RICHES JOUENT AU JEU DE L’ARGENT POUR GAGNER. LES PAUVRES JOUENT AU JEU DE L’ARGENT POUR NE PAS PERDRE.


Le but des gens vraiment riches est de nager dans la richesse et l’abondance.


Ne pas avoir un peu d’argent, mais beaucoup d’argent. Alors, quel est le grand but des pauvres ?


En « avoir assez pour payer les factures… et à temps tiendrait du miracle ! » Encore une fois, permettez-moi de vous rappeler le pouvoir de l’intention.


Lorsque votre intention est d’en avoir assez pour payer les factures, voilà exactement combien vous en obtiendrez – juste assez pour payer les factures et pas un centime de plus.


3. LES RICHES SE SONT ENGAGÉS À ÊTRE RICHES.

LES PAUVRES VEULENT ÊTRE RICHES.


Il existe en réalité trois niveaux de soi-disant vouloir. Le premier amène à se dire : « Je veux être riche. »


Cela revient à dire : « Je le prendrai si ça m’est servi sur un plateau d’argent. » Le seul fait de vouloir ne sert à rien.


Le deuxième niveau de vouloir amène à se dire : « Je choisis d’être riche. » Cela nécessite qu’on décide de devenir riche.


Le choix engage une énergie beaucoup plus grande et va de pair avec le fait d’être responsable de créer votre réalité. Le choix est meilleur, mais n’est pas ce qu’il y a de mieux.


Le troisième niveau de vouloir amène à se dire : « Je m’engage à être riche. »


Le verbe engager se définit par « le fait de se dévouer corps et âme ».


Cela signifie de ne retenir absolument rien ; de donner cent pour cent de tout ce qu’on a pour faire fortune. Cela signifie être prêt à faire le nécessaire pendant le temps qu’il faudra. Voilà la façon de faire du guerrier.


4. LES RICHES VOIENT LES CHOSES EN GRAND. LES PAUVRES VOIENT LES CHOSES EN PETIT.


La plupart des gens choisissent de jouer en voyant petit. Pourquoi ? Premièrement, à cause de la peur. Ils sont morts de peur à l’idée d’échouer.


Deuxièmement, les gens jouent petit parce qu’ils se sentent petits. Ils se sentent indignes. Ils n’ont pas l’impression d’être assez bons et assez importants pour faire une différence réelle dans la vie des gens.


Connaissez-vous la définition du mot « entrepreneur » ?


Celle que je préfère c’est la suivante : « une personne qui résout des problèmes pour les autres contre rémunération ».


Alors, je vous demande, préféreriez-vous résoudre les problèmes de plus ou de moins de gens ?


Si vous répondez par « plus », alors vous devez vous mettre à voir les choses en plus grand et décider de venir en aide à un très grand nombre

de personnes, à des milliers, voire même des millions.


Le sous-produit est le suivant : plus vous aiderez de gens, plus « riche » vous deviendrez, sur les plans mental, émotionnel, spirituel, et très certainement financier.


5. LES RICHES SE CONCENTRENT SUR LES OCCASIONS.

LES PAUVRES SE CONCENTRENT SUR LES OBSTACLES.


Les pauvres font des choix basés sur la peur. Leur esprit ne cesse d’examiner les situations pour voir ce qui cloche en elles ou ce qui pourrait clocher en elles.


Leur premier réflexe est de se dire : « Et si ça devait ne pas fonctionner ? » ou, plus souvent : « Ça ne fonctionnera pas. »


Les riches, comme nous l’avons dit précédemment, assument la responsabilité des résultats qu’ils obtiennent dans leur vie et agissent en ayant pour réflexe de se dire : « Ça fonctionnera, parce que je vais faire en sorte que ça fonctionne. »


6. LES RICHES ADMIRENT LES AUTRES RICHES ET CEUX QUI RÉUSSISSENT. LES PAUVRES EN VEULENT AUX RICHES ET AUX GENS QUI RÉUSSISSENT.


Vous devez réaliser que, si vous percevez les riches comme mauvais d’une certaine manière et que vous souhaitez être une bonne personne, alors vous ne pourrez jamais être riche.


Cela vous sera impossible. En effet, comment pourriez-vous être ce que vous méprisez ?


L’idée est que, si vous en voulez aux riches pour ce qu’ils ont d’une manière ou d’une autre, vous ne pourrez jamais l’avoir.


7. LES RICHES SONT PRÊTS À SE PROMOUVOIR, EUX ET LEUR VALEUR. LES PAUVRES VOIENT LA VENTE ET LA PROMOTION D’UN MAUVAIS OEIL.


Les riches sont presque toujours d’excellents promoteurs. Ils peuvent et veulent promouvoir leurs produits, leurs services et leurs idées avec passion et enthousiasme.


Plus encore, ils excellent dans l’art d’emballer leur valeur de manière extrêmement attrayante.


Les riches sont habituellement des leaders, et tous les grands leaders sont de grands promoteurs.


Pour être un leader, on doit forcément avoir des adeptes et des supporters, ce qui signifie qu’on doit être capable de promouvoir, d’inspirer et de motiver des gens pour les amener à adopter sa vision de l’avenir.


Même le président des États-Unis d’Amérique doit continuellement promouvoir ses idées auprès des gens, du Congrès, et même de son propre parti, pour qu’elles soient mises en application.


Et bien avant que tout cela se produise, s’il ne fait pas pour commencer la promotion de sa propre personne, il ne se fera même jamais élire.


Bref, tout leader qui est incapable ou qui refuse de promouvoir ne restera pas leader pendant longtemps, que ce soit en politique, en affaires, dans les sports, ou même en tant que parent.


Tirés du livre : « Les secrets D’Un Esprit Millionnaire » Ecrit par T. Harv Eker


Disponible ici : https://vu.fr/MgMe


Je te donne rdv ce soir, pour le direct qui portera sur : « Comment Ecrire Et Vendre Ton Livre RAPIDEMENT



Argenlivre.com

15 vues0 commentaire
bottom of page