top of page

𝗣𝗿𝗶𝘀𝗲 𝗱𝗲 𝗣𝗮𝗿𝗼𝗹𝗲 𝗲𝗻 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗰: 𝗟𝗲 𝗥é𝘀𝘂𝗺é


1️⃣ Se connaître soi-même


La prise de parole en public commence par l’apprentissage de l’affirmation de soi par rapport aux autres.


Il faut se connaitre soi-même, à défaut de connaitre tous ses interlocuteurs. Ensuite viennent les techniques propres à la prise de parole en public,


La préparation de ce que l’on veut dire, la maîtrise de la communication non-verbale qui s’exprime par les gestes, l’utilisation de l’émotion pour convaincre.


Tout cela s’analyse et se prépare.


2️⃣ Apprivoisez l’inconnu


Tout ce qui est prévisible doit être maîtrisé pour n’avoir à gérer que l’imprévu. Le contexte compte autant que le contenu.


Renseignes-toi au maximum sur le lieu où tu dois faire ta présentation (la taille de la salle, le nombre d’auditeurs, leur identité/fonction,


Ton positionnement par rapport à eux : à la même table, debout face à eux, sur une estrade, en bas d’un amphi…, le matériel : devras-tu apporter le tien, y aura-t-il des câbles, des micros, un écran, etc.)


Dans le cadre d’un entretien d’embauche, la seule variable, c’est le responsable du recrutement.


Par exemple, pour un recruteur, le candidat n’est pas tout à fait anonyme, mais lui l’est pour le candidat.


Il convient donc de connaitre au mieux l’entreprise et la fonction pour laquelle on postule.


Il faut prévoir les questions les plus imprévisibles et s’y préparer à l’avance avec des réponses constructives.


3️⃣ Soignez son apparence extérieure


Si la connaissance des lieux est primordiale pour une prise de parole efficace, la maîtrise de son apparence ne l’est pas moins.


Il faut s’assurer qu’aucun tic, aucune gestuelle ne viendra perturber la bonne compréhension de ton discours.


Parmi les éléments liés à la préparation physique de l’orateur, les mains jouent un rôle essentiel.


Il faut, dans la mesure du possible, éviter de se toucher le visage, de jouer avec des objets (stylo, collier, feuille de papier), de tapoter du pied, de garder les mains dans les poches, ou encore d’avoir un regard fuyant.


Pour éviter que le public ne s’ennuie, il faut qu’il se sente impliqué, comme dans une conversation.


Tout commence donc par le regard : ne le laissez pas sur tes notes ou à tes pieds.


Il s’agit de créer le contact avec l’auditoire, de distribuer ton attention.


Pour te rassurer, tu peux regarder une personne que tu connais bien ou un spectateur qui semble bienveillant.


Mais attention, ne restes pas toujours fixé sur le même : essaies de regarder partout dans la salle, pour que chaque spectateur se sente impliqué.


Dès ton entrée, tu dois apparaître dynamique et assuré(e). La première impression détermine l’attention du public : qui a envie d’écouter un intervenant qui arrive en traînant des pieds ?


Ta posture et tes gestes ont une signification : si ton angoisse est trop visible, les auditeurs ne verront qu’elle.


4️⃣ Éliminez le trac


Le trac est une manifestation physique normale. En général, il se dissipe dans l’action réelle.


Pour y remédier, au moins partiellement, le mieux est tout d’abord de maîtriser son sujet d’intervention, connaître le lieu, l’environnement, le public.


Il existe tant et plus de remèdes « garantis » pour estomper l’angoisse.


Avant d’entrer sur scène, certains comédiens demandent simplement l’heure à un technicien.


D’autres auront besoin de quelques mouvements de respiration pour se décontracter.


Chacun doit trouver le remède qui lui convient le mieux, simple, rapide et discret à mettre en pratique.


En pleine intervention, capitalises sur les moments forts de ta prise de parole. Cela aura pour effet de recentrer ton attention et celle de l’auditoire.


5️⃣ Faire court


Même si tu as beaucoup à dire, n’oublies pas que le temps d’attention de l’auditoire est limité.


Vas à l’essentiel, sans diluer l’information dans des phrases inutiles. Saches que le seuil d’attention maximale d’un auditoire dépasse rarement les dix minutes.


Quand tu dois respecter un timing, faites toujours plus court, surtout si tu interviens tard dans le programme.


Entraînes-toi à parler 15% de temps en moins que ce qui est prévu.


Cela te laissera du temps pour d’éventuelles interventions du public, pour développer un point qui intéresse particulièrement… ou pour rattraper le retard accumulé.


6️⃣ Se former à la prise de parole en public


clique sur le lien pour en savoir plus:

https://cutt.ly/fRG2ZaQ



Argenlivre.com

15 vues1 commentaire

댓글 1개


<<Faire court>> Super intéressant

좋아요
bottom of page