top of page

𝐋𝐞 𝐒𝐚𝐥𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐂'𝐞𝐬𝐭 𝐋𝐚 𝐏𝐢𝐫𝐞 𝐃𝐞𝐬 𝐌𝐚𝐧𝐢è𝐫𝐞𝐬 𝐃𝐞 𝐆𝐚𝐠𝐧𝐞𝐫 𝐃𝐞 𝐋’𝐀𝐫g


Dans notre société, la plupart des jeunes qui sortent de l’école ont pour rêve la fonction publique, un boulot dans une grande entreprise ou encore aller à Mbeng !


Tandis que le rêve des Occidentaux est de venir chez nous ! Prenons l’exemple d’un médecin employé et vous verrez comment être salarié, c’est la pire des manières pour lui de gagner de l’argent, mais aussi et surtout, comment en étant salarié, il réalise le rêve de quelqu’un d’autre !


N.B. : Etre médecin doit être une vocation, un métier qu'on aime pratiquer avec passion et dévouement et non un métier qu'on choisit afin de s'enrichir, sinon bonjour les dérives !


Donc, cet exemple est présenté dans l'unique but d'illustrer le thème de ce chapitre !

Récemment, j'ai un collègue médecin qui venait de rentrer d’Allemagne, un spécialiste en neurochirurgie (BAC + 14).


Après plusieurs demandes, il a finalement été recruté dans une structure hospitalière de la place pour un salaire plutôt alléchant pour le Camerounais lambda, à savoir 600 000 FCFA/mois.


Ce soir, il a organisé une fête chez lui et tout le monde était en liesse. Ne voulant pas jouer les trouble-fêtes, je me suis prêté au jeu des festivités et trois mois après, je l'ai contacté afin que nous puissions ensemble avoir un petit échange, histoire de comprendre si la raison pour laquelle nous avions fêté la dernière fois était valable.


Et je lui ai dit ceci en filigrane :

« Tu touches 600 000 FCFA/mois, cela parait très intéressant n’est-ce pas ? Effectuons donc un petit calcul en 3 étapes : Tu consultes combien de patients par jour ?


– Dix à quinze par jour.


– Prenons juste dix ! Étant donné que tu es quand même BAC+14, la consultation coûte 10 000 FCFA.

Tu travailles cinq jours par semaine soit vingt jours en un mois, cela représente donc 2 000 000 FCFA (juste de consultation par mois). Tu prescris au moins un examen à chacun de tes patients ?


– Oui…


– En supposant que l’examen ne coûte que 1 000 FCFA, pour les dix patients par jour, cela représente 10 000 FCFA soit 200 000 FCFA par mois d’examens ! Enfin, même si c’est pour faire semblant (effet placebo oblige), tu prescris au moins du Paracétamol à chacun de ses patients ?


– Oui !


– Supposons que le paracétamol que tu prescris à chacun de tes patients coûte 500 FCFA, cela fait 5 000 FCFA/jour pour les dix patients soit 100 000 FCFA/mois ?

– -… »


Je l’ai laissé à sa réflexion… Mais en somme, nous avons 2 000 000 FCFA de consultations mensuelles, 200 000 FCFA pour les examens mensuels prescrits à ses patients, et 100 000 FCFA de médicaments, ce qui fait un total de 2 300 000 FCFA !!!


Donc, chaque mois, ce médecin apporte 2 300 000 FCFA de chiffre d'affaires à la structure dans laquelle il travaille et, dans cet argent, son patron retire 600 000 FCFA pour son salaire ! C’est génial, n’est-ce pas ?


Pendant ce temps, son patron peut ne pas travailler !


Il peut partir en vacances avec sa femme, il peut prendre du bon temps quand il veut, il décide de l’heure à laquelle le médecin doit venir au travail, celle à laquelle il doit rentrer, il définit ce qu’il doit faire, il le sanctionne quand c’est nécessaire, et parfois il ne le paie même pas à temps !


Et ce même phénomène se produit pour chacun de ses employés (infirmiers, sages-femmes, médecins généralistes, kinésithérapeutes, etc.).


Donc non seulement le médecin doit travailler pour gagner cet argent (car s’il cesse de travailler, il est viré !), mais en plus, il gagne quatre fois moins que la valeur qu’il apporte à son entreprise chaque mois et il participe ainsi (de toutes ses forces, de toute son énergie, de toute son intelligence et surtout en y mettant tout son temps) à la réalisation du rêve de son patron.


Dans une société où le cure-dent est importé (80 % plus précisément), les cotons tiges sont importés, le pain est importé, la nourriture est importée et toutes les richesses sont accaparées par les étrangers, il devient URGENT de former les jeunes à un autre style d’école, une école qui leur donne les bases pour être des patrons et non des employés comme dans l’école classique où l’on ne sort qu’avec un CV, une belle photo et rien de plus !


Ce médecin a pourtant toutes les capacités intellectuelles pour monter une structure hospitalière qui pourra même recruter certains de ses confrères (sans financement) et ceci afin de participer à son niveau à la réduction du phénomène de chômage des médecins (environ 300 médecins par an au Cameroun), mais sa formation n'a pas été orientée ainsi...


Tiré du livre « 𝐋𝐞 𝐉𝐞𝐮𝐧𝐞 𝐄𝐧𝐭𝐫𝐞𝐩𝐫𝐞𝐧𝐞𝐮𝐫 𝐀𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧 » écrit par Dr Claudel Noubissie

𝗚𝗿𝗼𝘀𝘀𝗲 𝗣𝗥𝗢𝗠𝗢𝗧𝗜𝗢𝗡 Exclusive sur 2 livres BUSINESS !!


- 𝐋𝐞 𝐉𝐞𝐮𝐧𝐞 𝐄𝐧𝐭𝐫𝐞𝐩𝐫𝐞𝐧𝐞𝐮𝐫 𝐀𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧 - 𝐔𝐧 𝐏𝐢𝐞𝐝 𝐀 𝐋'𝐄𝐜𝐨𝐥𝐞, 𝐔𝐧 𝐏𝐢𝐞𝐝 𝐃𝐚𝐧𝐬 𝐋𝐞 𝐁𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬

- 𝟮𝟱 % sur les 2 livres valable jusqu'à dimanche 08/02 minuit


💢 Pour Bénéficier de l'offre :

✅ Diaspora : https://lc.cx/spIZiqwm4

✅ Afrique : https://vu.fr/MgMe

⚠️ Code promo : argenlivre99



𝐍𝐨𝐭𝐞 𝐃𝐞 𝐕𝐚𝐥è𝐫𝐞 :


Ma personne, tu sais très souvent lorsque je discute avec des amis à moi et que je leur parle des avantages qu’offrent le fait de devenir patron et de monter son propre business au lieu de contenter d’être salarié, il y en a toujours un pour me sortir la phrase mythique :


« Mais Valère, tu sais très bien que tout le monde ne peut pas devenir patron, parce que si tout le monde devient patron, qui va être employé ? ».


En général celui qui sort cette phrase pense parfois plus futé que Einstein. Ma réponse est toute simple :


« Tu n’as pas besoin que tout le monde devienne patron pour monter ton propre business et puis, tu ne t’appelles pas « tout le monde ».


Depuis que j’ai compris cela, j’ai commencé à cesser de me chercher des excuses et à commencer à m’occuper de mes problèmes.


Par ailleurs, si devenir entrepreneur ne t’intéresse pas, (parce qu’entre nous soit dit, être entrepreneur demande quand même un sacré culot). Il est capital que tu aspires au moins à devenir libre financièrement.


En soit, le salariat n’est pas une mauvaise chose, mais le problème vient du fait de vouloir se limiter à être salarié toute sa vie sans jamais chercher à monter ses propres business.


Comme je le dis si souvent, le salaire doit nous permettre d’atteindre notre indépendance financière à minima. Et pour les plus audacieux, pourquoi ne pas créer de l’emploi pour les autres.


Un autre aspect très important à prendre en compte en dépits du fait que le salariat est une forme d’esclavage moderne c’est la chose suivante.


Tu auras beau être le meilleur employé que le monde puisse connaitre, jamais tes enfants ne pourront hériter de ton emploie.


Alors que, aussi petit soit le business que tu pourras mettre en place, à partir du moment ou ce business fonctionne, cela pourrait etre un héritage pour ta descendance.


Donc si devenir au moins indépendant financièrement pas à titre personnel, fais le pour avoir quelque chose à léguer à ta descendance.


J’en ai pris conscience en lisant le livre de Ricardo KANIAMA qui s’intitule « 𝐉𝐞 𝐒𝐮𝐢𝐬 𝐊𝐮𝐧𝐭𝐚 ». J’ai ailleurs fait un résumé de ce livre qui est disponible sur ma chaine You Tube Argenlivre, je te conseille vivement d’aller la regarder tu me remercieras 😉.


Donc s’il y a bien une seule chose que j’aimerais que tu retiennes de la publication que je viens de partager avec toi ce jour c’est la chose suivante : « Ton salaire doit être utilisé pour te permettre de devenir libre financièrement ».


On Like, on commente, on partage et on s'abonne à la page pour ne rien manquer des publications avenir.


On est ensemble comme en décembre et on se ressemble ma personne.

Argenlivre.com

10 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page